Libye : les jeunes militants se préparent à leur futur rôle


Les étudiants ont reçu une formation sur la façon d'éduquer leurs pairs quant aux procédures de vote. ©PNUD

Lorsqu'Ayman Ramdan, étudiant à l'Université de Tripoli en Libye, quitte son domicile au petit matin du 28 juin, une longue journée l'attend.

Un peu plus d'une semaine avant les premières élections libres et pluralistes organisées dans le pays depuis soixante ans, Ayman rejoint 15 autres étudiants à la Journée portes ouvertes soutenue par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), dont l’objectif est d’encourager la participation électorale de la jeunesse universitaire.  

A retenir

  • Sur les 2,8 millions de Libyens inscrits, 1,76 million ont voté le 7 juillet 2012 pour élire le nouveau congrès général national (CGN); soit une participation de près de 63 pour cent des électeurs inscrits;
  • Plus d'un demi million d'étudiants sont inscrits dans les 13 universités publiques et dans les 11 instituts de formation professionnelle du pays;
  • 26 instructeurs certifiés en éducation civique (15 femmes et 11 hommes) ont obtenu leur diplôme à l'issue de la formation BRIDGE, débutée en mars 2012. En prévision des élections du CGN, la Haute commission nationale électorale les a employés comme formateurs électoraux;
  • L'organisation des scouts libyens compte près de 18 000 membres, répartis dans tout le pays;
  • Les actions d'éducation électorale menées dans le cadre du projet SCELT ont permis de former plus de 1 000 bénévoles auprès de quelques 400 organisations non gouvernementales dans les 13 circonscriptions du pays.

Ces étudiants ont reçu une formation pour initier leurs camarades aux procédures de vote dans la perspective des élections des 200 membres du congrès général national (CGN), qui servira de parlement intérimaire chargé de rédiger la nouvelle constitution.  

“J'ai sensibilisé les étudiants toute la journée et, le soir, j'ai continué à faire passer le message dans une émission de radio destinée aux jeunes”,  déclare Ayman à propos des préparatifs du 7 juillet,  en faisant remarquer que, pour la première fois, les plus jeunes allaient pouvoir voter.  

Ayman et ses compagnons ont été formés par des instructeurs certifiés en éducation civique, diplômés du programme BRIDGE (acronyme anglais pour « développer des ressources pour la démocratie, la gouvernance et les élections »). Soutenu par le PNUD, ce programme vise à promouvoir la démocratie et la bonne gouvernance dans le cadre de programmes d'apprentissage, de dialogue et de réseautage multipartites.

“Ce sont les étudiants eux-mêmes qui ont expliqué les procédures électorales à leurs camarades”, a indiqué Hind ElShawiesh, la formatrice du programme BRIDGE qui a mené des actions de sensibilisation à l'Académie Nationale à Tripoli.

Le rôle essentiel du PNUD en matière d'éducation civique et d'éducation des électeurs s'est manifesté à travers deux initiatives: le projet intitulé "soutien à la participation des citoyens au processus de transition en Libye" (SCELT) – qui s'attache principalement à l'éducation civique et à l'alphabétisation électorale à long terme - et le projet d'appui électoral en Libye (LEAP).

Outre les journées portes ouvertes organisées dans les universités, le PNUD a confié à ses instructeurs le soin d’étendre l'éducation électorale à travers l'organisation des scouts libyens et par le biais d’un vaste réseau de plus de 400 organisations non gouvernementales nouvellement créées, couvrant l'ensemble des 13 circonscriptions du pays.

Les actions de sensibilisation des instructeurs ont également permis de donner aux électeurs situés dans certains des villages les plus reculés de la Libye des renseignements de base sur l'exercice du droit de vote. Au total, 1,76 million de personnes ont voté le jour du scrutin.  

Cette initiative a en outre été l’occasion d’entraîner des instructeurs en éducation civique, comme Ayman, tous déterminés à participer à la transition de la Libye vers la démocratie.

“Les jeunes sont les moteurs du changement, comme nous l'avons vu pendant la révolution”, a déclaré Eric Overvest, Directeur du PNUD en Libye. “Nous pouvons compter sur leur esprit d'engagement pour défendre les nouvelles réalités de la Libye, où chacun sent qu'il a un rôle à jouer dans l'avenir du pays”.

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels