Liban : des trousses d’hygiène améliorent le quotidien des réfugiés syriens

refugee children
Des enfants réfugiés ayant fui la Syrie, dans un camp palestinien au Liban. ©PNUD Liban

Rim, réfugiée palestinienne de Syrie et mère de deux enfants observe le contenu du grand seau bleu frappé du logo du PNUD. « Ici, ces articles sont vitaux » dit-elle en montrant une torche, des pansements, un foulard, des sous-vêtements et d’autres articles d’hygiène personnelle.

Rim vit dans le foyer de réfugiés d’Al Qasmieh, au Liban. Ce camp accueille de nombreux  palestiniens, y compris ceux qui fuient la violence en Syrie. La vie de Rim n’a pas été de tout repos depuis qu’elle a fui son village, il y a huit mois. Dans un abri surpeuplé, composé de deux pièces, sa famille subsiste avec le strict minimum. Pour beaucoup de femmes et d’enfants qui vivent dans ces camps, il est difficile de se procurer les principaux produits d’hygiène personnelle, considérés comme un luxe. 

À retenir

  • Depuis 2012, le PNUD et l’ONU-HABITAT œuvrent conjointement à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés syriens du Liban.
  • 110 000 personnes bénéficient d'un meilleur accès à un abris et aux services urbains de base.
  • Les gouvernements allemand, suisse et américain ont participé au financement du projet.

Grâce au programme conjoint du PNUD et d’ONU-HABITAT, la situation devrait néanmoins changer. Après une étude conduite dans des foyers de réfugiés palestiniens concernant les besoins en eau et en assainissement, le PNUD a commencé à distribuer des « trousses familiales » pour aider les familles à subvenir à leurs besoins quotidiens et à prévenir les maladies et les épidémies, comme la diarrhée et les poux, dans ces camps souvent surpeuplés. 

« Le projet atteint une phase cruciale. Notre objectif est de répartir l’aide de façon équitable au sein des foyers de réfugiés palestiniens » déclare Fadi Abilmona du PNUD. « L’année dernière, nous avons mis en œuvre 54 projets urgents d’infrastructures dans 22 foyers. D’ici à fin 2014, nous espérons que 100 000 personnes pourront bénéficier de notre aide dans les foyers. »

Le PNUD et l’ONU-HABITAT distribuent actuellement des trousses d’hygiène à plus de 3 800 familles dans tout le Liban. Avec l’aide de leur partenaire local Popular Aid for Relief and Development, ils se concentrent sur les camps les plus surpeuplés et les plus vulnérables parmi les 42 camps palestiniens ciblés. Avec 35 000 nouveaux réfugiés syriens, ils sont désormais 135 000 à demander de l’aide. 

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une campagne d ‘un montant de 300 000 dollars. Son but est d’améliorer l’approvisionnement en eau et l’assainissement dans les foyers de réfugiés. La priorité de la campagne est de garantir l’accès à l’eau potable, aux équipements sanitaires de base et la promotion de bonnes pratiques hygiéniques pour tous les résidents. Pour les familles comme celle de Rim, les trousses d’hygiène constituent une véritable amélioration des conditions de vie.

« Tous ces objets sont essentiels » déclare Rim. « La torche est particulièrement utile car souvent, il n’y a pas d’électricité à l’intérieur de nos abris et le sol est recouvert de boue et de cailloux ». Pour ce qui est du seau, elle explique qu’il sera quotidiennement utile pour aller chercher et conserver l’eau dont sa famille a besoin. 

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités.

Voir tous les rapports annuels