Burundi : la construction d’un marché fait revivre la communauté

Alice sur le chantier de construction du marché de Mutambara au Burundi.
Alice sur le chantier de construction du marché de Mutambara au Burundi. (Photo UNDP)

« Chaque matin, j’ai l’impression que mon énergie a été renouvelée la nuit quand je me rappelle que je dois aller travailler au marché de Mutambara », dit Alice Niyondiko qui habite la commune de Rumonge  dans la province Bururi au sud du Burundi. 

Alice est revenue au pays à la fin de la guerre civile qui a dévasté le Burundi pendant près de deux décennies, lorsque le gouvernement a entrepris le rapatriement de près de 800.000 réfugiés de Tanzanie et des pays voisins.

A retenir

  • Les anciens réfugiés représentent plus de 6 pour cent de la population du Burundi (UNHCR).
  • A la fin 2008, 11 568 cas de conflits fonciers principalement liés aux retours massifs attendaient toujours d’être instruits et clôturés.
  • Le programme de relèvement communautaire du PNUD au Burundi vise à augmenter de 20% le revenu des ménages pour 2014.

Sans terre et sans revenus dans sa nouvelle communauté d’accueil, elle était obligée de travailler dans les champs des voisins pour faire vivre sa famille. Aujourd’hui, elle travaille à la construction d’un nouveau marché dans le cadre d’un projet de reconstruction communautaire soutenu par le PNUD et le gouvernement burundais, qui génère de l’emploi temporaire pour les rapatriés et personnes vulnérables.

Le projet, qui vise près de 10.000 bénéficiaires, fait partie d’un programme plus large de relèvement qui a pour but de soutenir la réintégration durable des populations affectées par les crises - rapatriés, déplacés, ex-combattants et vulnérables - en favorisant l’accès au revenu et aux services sociaux de base et en offrant des programmes d’encadrement pour une cohabitation pacifique avec les communautés d’accueil.

« Je me lève tôt, je prépare les enfants et je pars au travail à 8 heures, l’heure de début des travaux », dit Alice. Le soir, je rentre avec du riz, de l’huile, de la farine, du savon que j’achète avec l’argent reçu du projet. Avant, je rentrais parfois les mains vides. Mes enfants n’avaient pas assez à manger, c’était presque  une famine permanente dans ma maison », précise-t-elle.

Pendant 3 mois, cet emploi va lui procurer  un revenu journalier suffisant pour pourvoir aux besoins de première nécessité mais également lui permettre d’épargner pour constituer un petit capital. Avec cette épargne, Alice pourra rejoindre d’autres bénéficiaires qui se regroupent en associations à la fin du projet pour lancer des activités génératrices de revenus.

Selon Dieudonné Nahimana, l’un des bénéficiaires, seule la création d’entreprises durables permettra, pour lui et ses amis, d’exprimer leur reconnaissance pour ce projet qui les a sorti de la pauvreté.

Dieudonné et ses 12 amis du chantier comptent lancer un commerce de pagnes entre le Burundi et la Tanzanie. Ils ont entrepris une collecte pour acheter  un passeport à l’un des associés, ce qui lui permettra de faire la navette entre Mutambara et la Tanzanie.

Les commerçants locaux figurent également parmi les bénéficiaires du projet. « Mes recettes qui tombaient parfois à 5.000 Francs burundais (environ 4 dollars US) par jour oscillent actuellement  à 40.000 Francs (35 dollars), car les travailleurs du chantier s’approvisionnent chez moi», se réjouit Christophe Harushimana, détenteur d’une boutique au marché de Mutambara.

« Avec un marché moderne et couvert, beaucoup d’échoppes vont ouvrir ici. Il y aura moins de vols aussi » confie Christophe qui a déjà fait les frais du banditisme.

Nos histoires
Burundi : Reprendre une vie normale après la guerre

Certains jours, Espérance Nibigira, 35 ans, se demande comment elle va trouver l’énergie pour commencer la journée.

Reconstruction communautaire au Burundi

A Gitukura, au nord du Burundi, l’heure est à la reconstruction physique, sociale et morale.

Plus
La reconstruction communautaire en images
  • March 2012- UNDP's Jordan Ryan with workers of Buruhukiro road building project in Nyagasaka Village 1
  • Livelihoods and economic social recovery project in Burundi
  • March 2012- UNDP's Jordan Ryan with Director General of Burundian Police Force. Rumonge, Burundi
  • Police center construction project, Burundi
  • March 2012- UNDP's Jordan Ryan with workers of Buruhukiro road building project in Nyagasaka Village 3
  • Livelihoods and economic social recovery project in Burundi

Suivez-nous sur Flickr

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous sur