Un bébé né au Pakistan reçoit le nom d'un programme appuyé par le PNUD

Unable to render Flickr Component due to an internal server error. This error has been reported.

Les parents reconnaissants d’un nourrisson d’un mois, né au Pakistan, ont donné à leur enfant le nom de Raha, l’acronyme du programme appuyé par les Nations Unies et destiné à venir en aide aux sans-abri qui recherchent un toit en les orientant vers les communautés qui accueillent les réfugiés et les déplacés à travers le pays.

Des installations d’urgence, opérées par le programme en faveur des zones d'accueil ou touchées par la présence de réfugiés (RAHA) avaient fourni l’ambulance et les soins médicaux à la mère du petit Raha Khan, né le 8 septembre, durant les pires inondations qu’ait connu le pays.

A retenir

  • Les inondations ont touché plus de 20 millions de personnes (environ 10 pour cent de la population totale du Pakistan).
  • Les inondations ont fait plus de 1800 victimes.
  • Les inondations ont endommagé ou détruit près de 1,9 million d’habitations, dans un périmètre s’étendant sur 160 000 kilomètres carrés.

Ce programme de cinq ans vise à promouvoir la coexistence pacifique entre les réfugiés Afghans et les communautés locales grâce à des offres d’emploi rémunérées pour des projets liés à l’agriculture et l’irrigation, la réparation des routes, les récoltes et les produits d’élevage, la réhabilitation des installations et des services sanitaires et l’accès à l’eau potable.

Lancé en 2009 par le gouvernement du Pakistan dans les provinces du Khyber Pakhtunkhwa et du Balochistan, le programme est soutenu par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Dans le cadre de sa réponse aux inondations  par l’intermédiaire du programme RAHA, le PNUD a contribué à l’installation de quatre centres médicaux gratuits implantés dans les zones touchées par les inondations, dans les districts de Peshawar et de Nowshera, et a participé aux activités de communication menées auprès des habitants des districts concernés pour les informer de l’existence d’équipements sanitaires locaux proposant des soins gratuits.

Les inondations ont touché plus de 20 millions de personnes, soit environ 10 pour cent de la population totale du Pakistan, fait plus de 1 800 victimes, et endommagé ou détruit près de 1,9 million d’habitations, dans un périmètre s’étendant sur 160 000 kilomètres carrés.

Lorsqu’Anila Abass a commencé à avoir des contractions le 7 septembre, elle vivait avec son mari dans un camp installé pour les victimes des inondations dans le village de Yousafabad, dans le district de Nowshera. Les hôpitaux publics et militaires les plus proches avaient été fermés en raison d'importants dégâts matériels occasionnés par les inondations.

Un de leurs voisins dans le camp de réfugiés a orienté le couple vers Mera Akora Khattak, un centre médical gratuit mis en place par le programme RAHA dans le village de Yousafabad. Dans les 10 minutes ayant suivi leur appel, une ambulance est arrivée au camp et a emmené Anila au centre de soins où elle a été immédiatement admise en salle de travail et placée sous la surveillance d’un médecin et d’une infirmière.

« Je suis reconnaissant à RAHA de nous avoir aidés et d'avoir sauvé la vie de mon épouse et de mon fils », a déclaré Khalid, le mari d’Anila, très heureux d'apprendre par l'infirmière que la mère et l’enfant étaient tous deux en bonne santé. « Longue vie à mon fils Raha et à votre programme RAHA ! », s’est-il exclamé.

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous sur