Philippines : assurer le relèvement après le passage d'un typhon dévastateur

Un homme au Philippines recycle du bois et d'autres débris du typhon Bopha.
Un villageois de la 'Compostela Valley' aux Philippines récupère du bois et d'autres débris du typhon Bopha pour reconstruire l'écolde la communauté. (Photo: RV Mitra / PNUD Philippines)

Julius Enriquez fouille les décombres, à la recherche de bois utilisable et d'autres matériaux, sur le sol de ce qui était l'école centrale élémentaire de Cateel, à Mindanao, aux Philippines. “Ces fragments de bois peuvent servir à reconstruire l'école de mon enfant,” explique-t-il.

L'école dans laquelle il travaille a été rasée par le typhon Bopha qui a frappé le pays au début du mois de décembre 2012. Enriquez fait partie des douzaines de villageois de Cateel et des quelque 2 000 personnes travaillant en équipe à travers les provinces sud du Davao oriental et de la Vallée de Compostela dans le cadre d'un programme "argent contre travail" lancé par le PNUD. Ensemble, ils aideront à reconstruire les infrastructures essentielles détruites par la tempête.

A retenir

  • 1 932 familles ont été bénéficié de la campagne de nettoyage et ce chiffre devrait augmenter dans les mois à venir.
  • Le budget du programme est de1,8 million de dollars US.
  • Le typhon a fait 1 146 morts et 834 disparus, près de 200 000 logements ont été totalement ou partiellement endommagés.

Au total, le typhon Bopha a frappé 6,2 millions de personnes dont plus de 850 000 ont dû être déplacées. Il a causé la mort de 1 146 personnes et la disparition de 834 autres. Il a également détruit des routes, des ponts, des marchés et des écoles, endommagé près de 200 000 foyers et détruit des récoltes pour une valeur approximative de 250 millions de dollars.

Pour limiter l'impact à long terme de cette catastrophe sur le développement du pays dans son ensemble, le PNUD met à la disposition des travailleurs temporaires des outils, des vêtements de protection, des pelleteuses mécanisées et d'autres fournitures, et les payent pour déblayer les principales infrastructures collectives.

Beaucoup d’habitants ont perdu leur foyer, leur emploi et leur entreprise suite à la tempête. En plus d'assurer un revenu temporaire aux victimes de Bopha, le PNUD contribue également à ramener les communautés dévastées à une vie normale. À Cateel, les débris récupérés grâce aux opérations de nettoyage sont utilisés pour réparer des bureaux, des chaises et d'autres équipements. Dans cette seule municipalité, 24 écoles ont été restaurées et nettoyées de tout débris.

“Le soutien du PNUD au nettoyage des débris a été fondamental, puisqu’il a permis aux classes de reprendre et au calendrier éducatif de se poursuivre normalement,” souligne Isidro Castro, maire adjoint de la municipalité. “Ces opérations ont par ailleurs favorisé une plus grande interaction entre les familles, qui s'efforcent, ensemble, de guérir et de se remettre de leur perte.”

Dans d'autres communautés, les efforts sont davantage axés sur la réparation ou le nettoyage d'autres infrastructures endommagées, comme les routes, les ponts, les marchés et les voies navigables.  À proximité de la municipalité de Boston, où le PNUD s'est également employé, avec les dirigeants locaux, à mobiliser les villageois pour les opérations de nettoyage après le passage du typhon, l'histoire est la même. “Cette initiative a non seulement permis de retirer les débris dangereux aux alentours mais a également garanti une source de subsistance à mes administrés,” rapporte le maire adjoint.

“Les Nations Unies ont répondu à la demande de l'État de déployer rapidement un programme de relèvement précoce,” a indiqué Luiza Carvalho, coordonnatrice résidente des Nations Unies et représentante résidente du PNUD aux Philippines, lors de sa récente visite des zones sinistrées. “Nous avons progressé rapidement dans les endroits où les routes étaient obstruées par la boue, les pierres, les arbres déracinés et les blocs de roche, en particulier dans les communautés reculées.”

À ce jour, le PNUD a pu fournir des revenus d'urgence à 1 932 familles comme celle d'Enriquez grâce à cette campagne de nettoyage, qui est directement gérée par les collectivités locales. D'autres familles en bénéficieront dans les mois à venir.

“La perte de cultures à forte valeur ajoutée, comme la banane, a privé de nombreuses familles de leur source de revenus pendant un temps,” rapporte Carvalho. “Notre aide d'urgence à l'emploi s'attache principalement à assurer une protection sociale aux agriculteurs et aux travailleurs non réglementés qui ont perdu leurs moyens de subsistance suite à l'inondation.”

Bopha, l'une des plus terribles tempêtes enregistrées sur le territoire des Philippines, a causé d'importants glissements de terrain et a submergé un grand nombre de mécanismes de défense contre les inondations lorsqu'elle a frappé le pays, trois jours durant, le 4 décembre 2012.

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous sur