Le volontariat aide à reconstruire les communautés au Pérou

Sebastian tient dans ses mains le titre de propriété qui lui permettra de recevoir une subvention de l’Etat et de reconstruire sa maison.
Sebastian tient dans ses mains le titre de propriété qui lui permettra de recevoir une subvention de l’Etat et de reconstruire sa maison. Photo: PNUD au Pérou

Sebastian Escajadillo Saire, un habitant de Santa Barbara, village situé au sud de Lima, a tout perdu lorsque sa maison fut détruite par un séisme de magnitude 8 en 2007, privant de logement des dizaines de milliers de personnes dans la région.

En octobre 2011, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU), l’Ambassade de France au Pérou et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) se sont unis pour renforcer le projet de relèvement lancé en 2008. Des équipes de VNU ont été envoyées sur le terrain pour encourager la participation civile dans la reconstruction des infrastructures et aider les habitants à faire officialiser leurs titres de propriété.

A retenir

  • Le séisme de 2007 a fait plus de 500 morts et détruit environ 90 000 maisons.
  • Le projet, d’une valeur de 150 000 euros, a permis de former la population aux techniques de construction et de maçonnerie, et de renforcer ainsi la cohésion sociale.
  • 101 titres de propriété ont été remis aux propriétaires de maisons à Santa Barbara, suite aux ateliers municipaux consacrés à l’inscription des titres de propriété.

A Santa Barbara, l'équipe nationale des VNU forme les villageois aux techniques de construction et de maçonnerie, et dirige des ateliers municipaux consacrés au droit foncier et à la procédure d’inscription des titres de propriété.  

« La première chose que nous ayons remarquée, c’est le manque de confiance de la population à notre égard, dû à l’inefficacité des nombreux agents qui nous ont précédés. Au cours du projet, nous avons vu grandir leur confiance en nous et en leurs capacités, » explique Omar Vilca Antezana, ingénieur de profession et VNU national au Pérou.

« Ce projet a changé la mentalité des gens et leur volonté de continuer à participer aux ateliers est palpable, » souligne Delia Solorzano Carrión, maire de la municipalité de San Luis, dans la province de Cañete. Elle ajoute que ces ateliers ont contribué à réaffirmer le sens de la propriété et à stimuler l’amour propre des habitants.

« Désormais nous nous sentons véritablement propriétaires de nos terrains et nous pouvons construire nos maisons dignement, » affirme Sebastian, muni du titre de propriété grâce auquel il recevra une subvention de l’Etat qui lui permettra de reconstruire sa maison.

Grâce à ce projet, la communauté a également pris conscience de l’importance d’une participation active dans les activités de reconstruction. Soigneusement sélectionnés pour former les populations des régions voisines, les volontaires ont donné au projet une dimension unique de durabilité et semé les germes du volontariat dans le village. Les villageois se sont ainsi entraidés en construisant des salles de bains dans les maisons qui n’en avaient pas et en reconstruisant des aires de jeu et des crèches.

« Je pense que cela apportera plus de propreté, plus d’ordre et surtout moins de maladies, » conclut Rosa Angelica, une habitante du village.