Nos histoires

Filtrer
image

Géorgie : retour à la vie normale

Nana Tskharozia est institutrice à l’école de Chuburkhinji, dans la région géorgienne d'Abkhazie, où les conflits armés et l'instabilité sociale et économique des 20 dernières années ont laissé une infrastructure délabrée et une pauvreté grandissante. Assurer la propreté de l'établissement n'a pas tVoir

image

En Haïti, la reconstruction se poursuit un an après Sandy

« J'entendais le vent hurler dans la rue et le fracas des débris », raconte Marie Alta Jean-Baptiste, qui se rappelle une nuit terrifiante lors du passage de l'ouragan Sandy il y a un an, faisant 60 morts et 1,8 million de victimes en Haïti. Cette nuit, Marie Alta Jean-Baptiste, directricVoir

image

Cuba : un an après Sandy, la reconstruction

« J’ai eu de la chance. Ma maison n'a subi que des dommages minimes alors que des voisins ont tout perdu », dit Maria Elena Valle Ortega, une résidente du quartier « 30 de noviembre » dans la province de Santiago de Cuba au sud-est de l'île, en se rappelant la nuit où l'ouragan Sandy a frappé leur pVoir

image

Des entreprises fleurissent au Soudan

Mohammed, un paysan de 45 ans, vit à Waada, dans le nord du Darfour. Il fait à nouveau pousser des roselles, culture qu’il avait abandonnée depuis plus de dix ans. « Je n’arrivais plus à trouver les outils dont j’avais besoin. Ils coûtaient trop cher pour moi, explique-t-il. Et sans les hibiscus, iVoir

image

Guatemala : 31 années d'attente pour un enterrement

Le bourdonnement des chants et l'odeur d'encens emplissent l'atmosphère d'une petite église de Rabinal, à quelque 50 km de Guatemala City. Ce sont les funérailles de Martina Rojas, une femme bien connue et aimée de sa communauté, à laquelle amis et voisins sont venus rendre hommage. Seulement, ces Voir

image

Pakistan : la justice prend la route

Dans un village pakistanais reculé à la périphérie de Peshawar, un tribunal siège. Le sténographe tape sans relâche, le juge écoute attentivement et le climatiseur s'efforce de rafraîchir la salle où deux propriétaires immobiliers de Hayatabad se disputent une somme de 6 000 dollars. Mais Voir