Nos histoires

Filtrer
image

Philippines : six mois après Haiyan, de nouvelles écoles émergent des gravats

Sous les applaudissements de jeunes Philippins, l’excavatrice s’attaque à la toiture endommagée de l’école primaire de Sulangan, au Samar oriental. Cette démolition se déroule dans le cadre d’un projet appuyé par le PNUD pour aider à rebâtir les salles de classe détruites par le typhon Haiyanen noveVoir

image

Neutraliser les restes explosifs de la guerre en Bosnie-Herzégovine

Dans la petite ville de Modrica, deux adolescents ont récemment provoqué l’émoi en apportant des restes explosifs au sein de leur école. Ils les avaient trouvés dans un ancien champ de guerre. Plusieurs incidents de ce genre ont eu lieu dans la région ces derniers mois. Vingt ans se sont écoulés depVoir

image

RCA : venir en aide aux réfugiés tchadiens

Aziza Galmi, 39 ans, ignore à peu près tout du Tchad, son pays d’origine. Elle est née en République centrafricaine, où ses parents se sont installés il y a plusieurs  années, et elle considère Bangui comme sa ville natale. Cependant, le conflit qui sévit dans le pays depuis décembre l’a obligéVoir

image

Liban : des trousses d’hygiène améliorent le quotidien des réfugiés syriens

Rim, réfugiée palestinienne de Syrie et mère de deux enfants observe le contenu du grand seau bleu frappé du logo du PNUD. « Ici, ces articles sont vitaux » dit-elle en montrant une torche, des pansements, un foulard, des sous-vêtements et d’autres articles d’hygiène personnelle. Rim vit dans lVoir

image

L’accès à l'eau potable apporte la stabilité au Ghana

Fatimata Seidu, une jeune fille de 12 ans originaire de Changli dans le nord du Ghana, passait de longues heures à aller chercher de l'eau au lieu d’aller à l’école. Avec un seul puit pour une communauté de 10 500 habitants, les violentes disputes qui éclataient au point d’eau contraignaient de nombVoir

image

Les Colombiens participent au processus de paix

Uffyunu, une femme autochtone Wayuu, a été témoin de deux massacres dans sa vie, lorsque des groupes paramilitaires ont envahi son village, tué des dizaines de personnes et laissé des centaines d’autres sans domicile en 2001 et 2004. « C'était terrible », se souvient Uffyunu, qui vit avec Voir