Nos histoires

Filtrer
image

Niger : la formation professionnelle offre un meilleur avenir aux jeunes

Au nord du Niger, près de la frontière avec le Mali, le manque de structures d’encadrement et d’opportunités d’emploi touche particulièrement les jeunes. Sans ressources, ils constituent une cible de choix pour les groupes armés ou trafiquants qui recrutent de plus en plus dans la région. Boubacar, Voir

image

Ouzbékistan : l’apiculture utile aux communautés et l’environnement

Kuralbay Nugmanov, entrepreneur et agriculteur dans le nord de l’Ouzbékistan, affirme que ses voisins et lui se portent beaucoup mieux depuis qu’ils ont installé des ruches. « Cette année, nos fruits et légumes étaient bien plus beaux que l’an dernier, avoue-t-il. Nous pensons que c’est grâce àVoir

image

Gérer les sécheresses et les inondations en Azerbaïdjan

Mehemmed Veliyev, un agriculteur de 45 ans vivant dans le village d’Abrikh en Azerbaïdjan, a connu des jours plus heureux : il possédait des hectares de terres sur lesquels il cultivait des fruits et des noisettes. Mais en 2008, une crue éclair venant des montagnes a détruit ses terres. Pour VeVoir

image

La République dominicaine, prête à faire face aux catastrophes

À Puerto Plata, une ville de 150 000 habitants présentant un risque sismique élevé, on estime que 70 pour cent des constructions sont à risques. La majorité sont occupées par des familles à faibles revenus qui ne peuvent faire appel à un professionnel de la construction et se tournent versVoir

image

Sensibilisation aux risques de catastrophe en Ouzbékistan

Comme beaucoup d’habitants de Tashkent, la capitale d’Ouzbékistan, Abdugani Rakhimov se rappelle clairement le tremblement de terre de 1966, qui a détruit plus de 78 000 habitations et laissé 300 000 citoyens sans abris : « Le bruit nous a réveillés. Nous sommes sortis en courant dans la rue et avonVoir

image

Une voix pour les victimes au Guatemala

« Nous ne supportions plus la faim, nous n’avions plus de maison, tout avait été détruit. Nous étions désespérés et ma mère a décidé de se livrer au détachement… Au lieu de nous accueillir, ils nous ont fait violence », raconte Elena de Paz, une survivante du conflit armé au Guatemala qui a étéVoir

  • Précédent
  • 1
  • Suivant