Crise dans la Corne de l'Afrique

Après plusieurs saisons consécutives, de pluies insuffisantes, les pays de la Corne de l'Afrique sont confrontés à la pire sécheresse de ces 60 dernières années. Elle a entraîné la plus grande crise alimentaire depuis 20 ans et la première famine que le monde ait connue au cours de ce siècle. Aux côtés des acteurs humanitaires actifs dans la région, le PNUD s'est engagé à assumer un rôle essentiel dans la réponse à cette catastrophe, en s'attaquant aux facteurs sous-jacents que sont les moyens de subsistance et la gouvernance.

Que fait le PNUD?

En Somalie, en dépit des problèmes de sécurité et d'accès, le PNUD  a travaillé à Mogadiscio et dans certains des districts les plus gravement affectés par la famine, à réhabiliter les infrastructures agricoles essentielles, notamment en mettant en place des puits peu profonds, des forages et des pompes à eau ; en remettant en état des canaux d'irrigation et des infrastructures de collecte des eaux ; et en créant des emplois à court terme pour permettre aux ménages d'améliorer leur accès à la nourriture, de retrouver leur dignité grâce au travail et de se préparer à la prochaine saison agricole.

A retenir - décembre 2011

  • Plus de 13 millions de personnes à Djibouti, en Éthiopie, au Kénya et en Somalie sont affectés par la sécheresse et l’insécurité alimentaire.
  • Plus de 250 000 Somalis sont toujours menacés par la famine.
  • Les fortes pluies et l’insécurité continuent de freiner l’aide humanitaire aux personnes affectées par la sécheresse et les conflits dans certaines régions du Kénya, de l’Éthiopie et de la Somalie.
  • 800 000 réfugiés et 1,46 million de personnes déplacées dans leur propre pays.

Au Kenya, le PNUD travaille avec le HCR à aider les communautés d'accueil à faire face au stress supplémentaire généré à la fois par la sécheresse et l'afflux des réfugiés venus de Somalie. Le PNUD étend également l'échelle des programmes existants de réduction de la pauvreté pour s'attaquer aux besoins immédiats tout en ne perdant pas de vue le développement à plus long terme. Ceci implique des travaux d'urgence pour réhabiliter les infrastructures communautaires et appuyer la diversification des revenus.

À Djibouti, le PNUD soutient les besoins immédiats en réhabilitant les infrastructures communautaires et en améliorant la production alimentaire locale dans les zones rurales.

En Éthiopie, l’État a, ces dernières années, réalisé des progrès satisfaisants dans l'amélioration de la sécurité alimentaire. Un certain nombre de régions comptent néanmoins toujours des populations vulnérables importantes, en particulier des petits exploitants agricoles et des communautés pastorales. La réponse prévue du PNUD comprend la distribution à ces groupes vulnérables de bons pour les produits de base, afin de leur permettre de reconstituer leurs stocks d'intrants agricoles ; ainsi que la réhabilitation des infrastructures nécessaires pour accroître la disponibilité de l'eau et empêcher une détérioration encore plus importante de la sécurité alimentaire. Le PNUD a également aidé l’État à mettre en place une Agence nationale de gestion du risque de catastrophes naturelles.

L'approche du PNUD

S'il est impossible d'éviter la sécheresse, il n’en est pas de même de la famine. Le PNUD est fermement convaincu qu’un investissement plus efficace dans la réduction de la pauvreté et le renforcement de la résilience est essentiel pour aider les personnes affectées à sortir du cycle des catastrophes. Une concentration des efforts sur une restauration aussi rapide que possible des moyens de subsistance et des actifs productifs accélérera le redressement. Le PNUD apporte son expérience aux activités de redressement rapide, de renforcement de la résilience et d'adaptation aux ravages causés par les conditions climatiques extrêmes.

Comment contribuer?

Il y a plusieurs façons d'appuyer le travail essentiel du PNUD dans la région. Une contribution directe peut être apportée à n'importe quelle représentation locale du PNUD à travers un accord de partage des coûts. Des contributions peuvent également être faites au niveau mondial à travers le Fonds d'affectation spéciale thématique du PNUD pour la prévention des crises et le redressement

Il est aussi possible de faire un don via le le site http://donate.undp.org pour aider Le PNUD à fournir une réponse et un soutien rapide aux victimes de catastrophes dans le monde.