Prévention des crises

Les interventions du PNUD dans le domaine de la prévention des crises et du relèvement aident les pays à éviter les conflits armés, à atténuer les effets des catastrophes naturelles et à reconstruire en mieux et en plus durable au lendemain des crises. Le PNUD intègre les activités de consolidation de la paix dans les programmes de lutte contre la pauvreté et de gouvernance démocratique appropriés.

Nos objectifs

Le PNUD identifie les besoins des hommes, des femmes et des enfants en situation de crise et s’efforce d’y répondre — de manière immédiate, ou à long terme — tant par le biais d’opérations de secours que par des programmes de reconstruction.

Pour les pays en relèvement, le PNUD assure la transition vitale entre le travail humanitaire immédiat et les activités de développement à long terme.Voir

image

En 2013, le PNUD était présent dans plus de 117 pays, pour aider les ménages, les communautés et les gouvernement à prévenir les crises et faire face aux catastrophes.

Au Soudan, 60 000 personnes affectées par les conflits ont ainsi retrouvé des moyens de subsistance durables.Plus

Nos histoires

Projets & initiatives

image

Haïti : du relèvement au développement durable

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre dévastateur frappait Haïti. Plus de 200 000 personnes ont perdu la vie et 1 500 000 ont été déplacées lors de ce séisme d’une magnitude de 7,0 qui a également détruit 300 000 bâtiments. Depuis, Haïti est sorti de la phase de relève Voir

image

Relèvement aux Philippines après les typhons

Le PNUD travaille depuis plusieurs années avec le gouvernement et le peuple des Philippines à prévenir et préparer aux catastrophes telles que le typhon Haiyan qui a frappé la partie occidentale du pays le 8 Novembre 2013. C'est l’une des tempêtes les plus puissantes jamais répertoriées,et les dégât Voir

image

Crise en République centrafricaine

La violence sectaire qui sévit en République centrafricaine depuis mars 2013 a déraciné près d'un million de personnes. Selon OCHA, la crise a conduit au déplacement de plus de 438 000 personnes à l'intérieur du pays et forcé plus de 423 000 personnes à fuir le pays pour rejoindre le Cameroun, le Tc Voir