Renforcement des capacités nationales au Bangladesh


L'utilisation des institutions et systèmes propres à un pays tend à augmenter l’efficacité de l'aide en renforçant la capacité durable de ce pays à développer, mettre en œuvre et rendre compte de ses politiques à ses citoyens et au parlement.

Au Bangladesh, près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, et le pays fait face à de nombreux défis dans la réalisation de ses Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) pour 2015.

A retenir

  • Le gouvernement du Bangladesh s'est engagé à atteindre une couverture de 100 % en matière d’assainissement des eaux et d'approvisionnement d'ici 2011.
  • Le syndicat local de Baldhara a supervisé les achats en vue du creusement de 29 puits et de l'installation de cinq systèmes de collecte des eaux de pluie.
  • Pllus de 600 familles de Baldhara ont bénéficié de cette initiative.

Le gouvernement du Bangladesh s'engage par exemple à atteindre une couverture de 100 % en matière d’assainissement des eaux et en matière d’approvisionnement d'ici 2011. Pourtant, le système de passation des marchés publics souffre encore d'un certain nombre de failles structurelles, dont l'absence d'un cadre de surveillance des réseaux, un manque de services consultatifs et de lignes directrices, et aucun programme de formation en matière de passation des marchés.

Avec le soutien du Danemark, le gouvernement est actuellement en train d’aligner ses activités de passation des marchés avec les systèmes nationaux par le biais du programme sectoriel d'assainissement et d'approvisionnement en eau.

Avec le soutien du Centre de Développement des Capacités sur la Passation des Marchés des Nations Unies, le syndicat local de Baldhara a supervisé les achats en vue du creusement de 29 puits et de l'installation de cinq systèmes de collecte des eaux de pluie et de 10 puits tubulaires profonds. À ce jour, plus de 600 familles de Baldhara ont bénéficié de cette initiative. La nouvelle de la bonne qualité de l’eau obtenue par les nouvelles pompes s'est rapidement répandue, et un nombre croissant de villages souhaite s’affilier au programme.

Certains problèmes de capacité demeurent cependant à résoudre, à savoir que les documents d'appel d'offres standards obligatoires sont tous en anglais, langue que ne parlent ni les membres du syndicat ni les fournisseurs. Ils espèrent que les documents d'appel d'offres standards seront bientôt publiés en bengali, ce qui facilitera grandement leur utilisation et permettra d'accroître la transparence et la responsabilisation du processus de passation des marchés.