Renforcement des capacités

Même les pays dotés de plans de réduction de la pauvreté bien conçus et financés pointent du doigt les lacunes au niveau du leadership et des connaissances, les carences au niveau du savoir-faire technique et de la gestion, ainsi que les difficultés à retenir le personnel compétent. Autre défi récurrent : l’insuffisance des capacités à appliquer les lois, règlements et politiques nécessaires à la concrétisation des stratégies de développement.

Nos objectifs

L’action du PNUD s’inspire d’un processus de renforcement des capacités en cinq étapes, pour analyser les capacités existantes et déterminer celles qui ont lieu d’être améliorées. Elle vise aussi à conseiller sur des choix de politique et d’investis-sement susceptibles de protéger, conserver et accroître les capacités nationales.Voir

image
Faits et chiffres

En Moldavie, les autorités locales, les groupes de la société civile et le secteur privé collaborent pour créer de nouvelles entreprises, rénover les infrastructures et fournir des services d'assistance juridique et une assistance sociale. Cette opération pacifique a bénéficié à plus de 200 000 personnes.

Nos histoires

Projets et initiatives

image

Haïti : du relèvement au développement durable

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre dévastateur frappait Haïti. Plus de 200 000 personnes ont perdu la vie et 1 500 000 ont été déplacées lors de ce séisme d’une magnitude de 7,0 qui a également détruit 300 000 bâtiments. Depuis, Haïti est sorti de la phase de relèvePlus

image

Renforcement des capacités nationales au Bangladesh

L'utilisation des institutions et systèmes propres à un pays tend à augmenter l’efficacité de l'aide en renforçant la capacité durable de ce pays à développer, mettre en œuvre et rendre compte de ses politiques à ses citoyens et au parlement. Au Bangladesh, près de la moitié de la population vit souPlus

image

Ukraine: encourager l’initiative locale

Jusqu’en 2008, les habitants de la commune de Pavlovka, en Crimée, avaient l’eau courante seulement trois heures tous les jours – parfois pas du tout. Ils allaient alors chercher l’eau du canal, dans un seau, tout comme les générations précédentes. Puis quelque chose a changé. Les habitants se sont Plus