Le retour des tigres en Inde, et pourquoi tout le monde y gagne

25 mars 2015

  Il existait près de 100 000 tigres en Inde, en 1900. Décimés par le braconnage, il en restait à peine plus de 3 000 en 2014. ©UN Photo

Ma première rencontre avec un tigre sauvage fut une pure merveille. 

C’était lors d’un safari dans le Parc national de Nagarhole en Inde et, au bout de quelques minutes, un feulement a secoué la forêt. Le tigre était là, glissant paresseusement à travers les sous-bois, nous forçant à retenir notre souffle. 

Mais, une fois le safari terminé, j'ai eu des pincements au cœur. Combien de temps encore avant l'extinction de cette créature majestueuse ?

La régression des tigres a été catastrophique. 

Ils avoisinaient les 100 000 individus en 1900. Décimés par le braconnage, la chasse sportive et la destruction de leur habitat, il en restait à peine plus de 3 000 en 2014. 

Mais, pour la première fois depuis des décennies, les tigres sauvages sont en recrudescence en Inde : leur nombre est passé de 1 706 en 2010 à 2 226, soit un bond de 30 pour cent. 

Ces résultats spectaculaires sont loin d'être le fruit du hasard. L'Inde est le seul pays à s'être doté d'un organisme officiel, chargé de veiller à la protection de ces félins : recensements périodiques, suivi de l'habitat et de la population, mise en œuvre de la loi, etc.  

L'Inde a adopté une approche écosystémique.

Pour protéger un tigre, il convient d'affecter des zones spéciales à la protection de la nature, entourées de zones tampons où l’influence humaine est limitée. Les zones d’agriculture intensive, industrie et autres activités de production, sont aussi bien délimitées, de sorte que l’écosystème dans son ensemble est mis au service de l'homme et de la nature. Cette approche est complétée par une répression rigoureuse du braconnage qui peut, à lui seul, décimer les tigres.  

Les tigres favorisent le tourisme qui, bien planifié et axé sur le développement communautaire, rapporte des revenus substantiels aux communautés pauvres. L'Inde a récemment publié un rapport estimant la valeur économique de ses 6 réserves de tigres à 24 milliards de dollars ! 

Ce chiffre tient compte de la valeur monétaire estimée de divers services écosystémiques, notamment l'approvisionnement en eau, la protection du capital génétique, le stockage et la séquestration du carbone, entre autres bienfaits tangibles et intangibles. L'évaluation prend également en compte le potentiel en termes de création d'emplois et de tourisme. 

Au PNUD, nous appuyons les projets intervenant dans les principales réserves de tigres dans 8 des 13 États dits « du Tigre ». L'approche ciblée de protection de l'espèce comprend la création systématique de réserves, l’adoption d’une approche écosystémique, le renforcement des patrouilles et le suivi sur le terrain. Ce savoir-faire technique éprouvé renferme des leçons et stratégies importantes pour les autres États dits « du Tigre ».   

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe