Rompre la chaîne de la corruption : notre responsabilité à tous

09 déc. 2014

                                                                   En Inde, le PNUD et le Ministère de la justice sensibilisent plus de deux millions de personnes, les informant de leurs droits dans le but de permettre un accès équitable à la justice pour tous. Crédit photo: Shubhangi Singh / PNUD Inde

La corruption est partout, l’ampleur et la complexité du problème, fait croire à certains que la situation est sans espoir. Pourtant, exiger des pouvoirs publics qu’ils soient plus ouverts, responsables et réceptifs aux demandes des citoyens, ce n’est pas un choix mais une responsabilité qui incombe à chacun de nous.

Pour « rompre la chaîne de la corruption » et faire en sorte que ce combat devienne un mouvement mondial, le PNUD et l’ONUDC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime), lancent une campagne mondiale à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption.

Le message est simple : « Il est de la responsabilité de chacun de reprendre ce que des pratiques corrompues nous ont fait perdre. » Nos gouvernements et les organisations de la société civile, le secteur privé et les médias, le public et la jeunesse, doivent jouer un rôle pivot pour que cette demande soit satisfaite, afin de bâtir un avenir sur des fondations solides et honnêtes.

Il y a de bonnes raisons pour que chacun se sente concerné par la lutte contre la corruption. Elle entrave la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Lorsqu’on détourne l’argent public à des fins privées, on consacre moins de ressources à la construction d’hôpitaux, d’écoles, de routes ou d’usines d’épuration d’eau. A cause de la corruption des médicaments douteux ou des contrefaçons inondent le marché et des déchets toxiques se déversent dans les décharges ou les océans. Ce sont alors les plus vulnérables qui en souffrent le plus.

Heureusement, la société dans son ensemble réclame davantage de transparence et de responsabilité, de nos jours. L’enquête des Nations Unies pour un monde meilleur, 2015, menée auprès de plus de cinq millions de personnes à travers le monde, démontre qu’un gouvernement honnête et efficace constitue l’une des quatre principales préoccupations pour les populations, avec l’éducation, la santé et de meilleures opportunités d’emploi.

Dans son rapport « Anti-Corruption Strategies: Understanding What Works, What Doesn’t, and Why: Lessons Learned from the Asia Pacific region » (Stratégies contre la corruption : comprendre ce qui marche ou non et pourquoi : Leçons apprises dans la région Asie-Pacifique), le PNUD décrit l’expérience de 14 pays de la région, avec des données détaillées pour chacun d’eux.

J’encourage tous mes lecteurs à prendre position et à se joindre à nous pour rompre la chaîne de la corruption. C’est un appel à l’action, un appel contre ce cancer, un appel pour la santé et un appel pour l’intégrité.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe