• Promouvoir le rôle des femmes dans l'édification de la paix

    08 juil. 2014

    une femme est assise dehors en RD Congo
    Les femmes et les filles sont affectées de façon particulière par les conflits armés et les catastrophes. ©PNUD RDC/Benoît Almeras-Martino

    « De nos jours, il est plus dangereux d’être une femme qu’un soldat en intervention. »

    Ces mots ne sont pas ceux d’une victime de conflits, mais ceux du Général de Division Patrick Cammaert, ancien commandant de division de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MINUSCO).

    Aujourd’hui, près de 90 % des victimes de conflits sont des civils, et les femmes constituent la catégorie la plus fragile. Victimes et témoins des conflits, elles sont pourtant mises à l’écart des processus de paix et de sécurité. Tout comme la question des armes, celle de l'argent ou du pouvoir, la thématique des dialogues de paix est en effet admise comme étant l'apanage des hommes.

    On ignore trop souvent les connaissances des femmes dans ce domaine ainsi que leur potentiel à agir pour la paix. Pourtant, qu’elles soient survivantes ou témoins de violences, médiatrices ou gardiennes des mœurs ou qu’elles subviennent aux besoins de leur communauté, les femmes ont toutes un rôle majeur à jouer pour rompre le cycle vicieux du conflit. Elles bénéficient d'un recul plus important et peuvent apporter des solutions innovantes afin de mener les conflits à terme.

    Aux Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), nous avons mis en œuvre la campagne N-Peace, une plateforme régionale visant à promouvoir le rôle des femmes dans l’établissement de la paix à long terme dans les régions sensibles d’Asie. Alors qu’elles sont souvent les premières victimes des conflits, les femmes font rarement les grands titres. Pour renverser cette tendance, N-Peace a considérablement étendu son réseau au cours des trois dernières années à travers l’organisation de formations personnalisées, de séminaires et de conférences sur le sujet.

    De nombreux hommes et femmes ont déjà rejoint ce groupe et soutiennent l'initiative. Nous appelons aujourd’hui les partisans de notre approche à nous rejoindre en ligne. Pour participer, vous pouvez consulter les nominations au Prix N-Peace et voter ici pour les hommes et les femmes qui oeuvrent localement en faveur d'une paix durable. Retrouvez-nous également sur les réseaux sociaux : témoignez votre soutien sur Facebook et Twitter et retrouvez notre série de documentaires sur YouTube.

    Cet article s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre le Huffington Post et l’Initiative N-Peace du PNUD visant à promouvoir le leadership des femmes dans la résolution des conflits et l’établissement de la paix. L’article original est disponible en ligne sur le site du Huffington Post.


À propos de l'auteur
thumbnail

Radhika Behuria est spécialiste en développement international. Elle est actuellement en charge de l’Initiative N-Peace, un projet du PNUD visant à renforcer le rôle des femmes dans les initiatives de consolidation de la paix.