• Un partenariat en faveur du développement durable

    28 mai 2014

    DES FEMMES préparent du poisson à l'aide d'UN CUISEUR SOLAIRE
    DES FEMMES préparent du poisson à l'aide d'UN CUISEUR SOLAIRE grâce à un projet financé par le programme de micro-financements du Fonds pour l’environnement mondial et le PNUD. Photo: PNUD en Mauritanie

    L’assemblée du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), l’instance dirigeant le partenariat entre le FEM et le PNUD, est une manifestation historique qui se tient tous les quatre ans.  Cette semaine, au cours de la 5è assemblée ayant lieu à Mexico, notre administrateur, Helen Clark, a réaffirmé notre attachement à ce partenariat, et au fait d’œuvrer de concert en faveur de l’environnement mondial et du développement durable.

    Au cours des quatre dernières années seulement, en tant que l'une des agences d’exécution des projets du FEM, nous avons permis à plus de 120 pays de bénéficier de plus d’1,9 milliard de dollars émanant de fonds gérés par le FEM et d’accéder au partage de coûts associés pour affronter leurs  problèmes environnementaux.

    Le FEM a octroyé plus de 12,5 milliards de dollars de subventions en faveur de 3 690 projets élaborés dans 165 pays pour traiter des enjeux environnementaux à caractère mondial. 

    Grâce à son Programme de microfinancements mis en œuvre par le PNUD, le FEM a également accordé plus de 16 000 petites subventions directes aux organisations communautaires et de la société civile, ce qui représente une somme totale de 653,2 millions de dollars.

    Nous considèrons le FEM comme un instrument indispensable au financement du développement durable dans les pays en développement et les domaines d’activité énoncés dans notre nouveau Plan stratégique s’alignent sur le document de programmation du FEM prévu de 2014 à 2018.

    Alors que la communauté mondiale débat d’un cadre pour l’après-2015, l’Assemblée réaffirme qu’il n’est plus possible de faire comme si de rien n’était, et que nous devons cesser de fonctionner en circuit fermé pour pouvoir relever les défis interdépendants qui se posent en matière d’environnement et de développement.

    En tant qu’instrument promouvant le développement durable et la viabilité environnementale, le FEM peut contribuer à apporter des solutions adaptées, en s’employant à obtenir des retombées environnementales positives en matière de développement.