PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi Bélarus Bélize Bénin

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République du) Congo (République démocratique du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Croatie Cuba Côte d'Ivoire

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Ghana Guatemala Guinée Guinée équatoriale Guinée-Bissau Guyane Géorgie

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libye Libéria L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Nicaragua Niger Nigéria Népal

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Philippines Programme palestinien Pérou

R

Russie (Fédération de) Rwanda République dominicaine

S

Samoa Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie São Tomé-et-Principe Sénégal

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe

Des Objectifs du Millénaire aux Objectifs de développement durable

28 avr. 2014

        L’ONU poursuit l'enquête mondiale MY World afin d’élaborer un nouveau programme de développement et d’apporter son soutien technique aux États Membres. ©PNUD Thailand

Le monde a considérablement changé depuis la Déclaration du Millénaire, qui est parvenue à mobiliser les volontés politiques et à intégrer, dans huit objectifs, le programme de développement international. Il est temps d’évaluer les engagements politiques réels et de les renouveler.

Dans ce contexte, l’ONU a lancé une réflexion et un débat afin d’élaborer le nouveau programme intitulé « L’Avenir que nous voulons » sur la base de deux principes : 

• accélérer et réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), 

• intégrer les nouveaux défis inhérents à un monde qui a beaucoup évolué ces 14 dernière années. en tenant compte des enseignements tirés.

Dans ce contexte, quel rôle la communauté internationale doit-elle jouer ? Remplir la mission qui lui a été assignée. Si l'on dresse le bilan de nos réalisations depuis l’an 2000, les progrès accomplis sont nombreux, en particulier concernant l'extrême pauvreté, l'accès universel à l'enseignement primaire, la lutte contre le paludisme et l'accès à l'eau potable. 

Comme l'indiquent différents rapports de l'ONU, de nombreux pays ont progressé de façon spectaculaire dans la réalisation des OMD et certains des progrès les plus importants ont été accomplis dans les pays les plus pauvres. 

Mais de nouveaux défis ont surgi. Nous avons aujourd’hui besoin d'un nouveau programme, adapté à un monde différent et interdépendant qui a vu ses zones d'influence se multiplier. L’une des principales critiques du programme du Millénaire est d’avoir été conçu par une minorité pour être appliqué à une majorité. C’est pourquoi le nouveau programme doit être universel et refléter les priorités de tous, en tenant compte des réalités locales.

Dans ce contexte, l’ONU poursuit son enquête mondiale qui lui permet de progresser dans la façon d’élaborer un nouveau programme de développement et d’apporter son soutien technique aux États Membres.

Il est toutefois temps de prendre des décisions politiques. La balle est maintenant dans le camp des gouvernements, ce sont eux qui, dans le cadre du Groupe de travail à composition non limitée sur les objectifs de développement durable et du Forum de haut niveau, définiront le programme qui sera ensuite approuvé en septembre 2015, au moment où les ODM arriveront à leur échéance.  

Il est temps de faire preuve de cohérence, d’ouverture d’esprit et de volonté politique.