• Le rôle central de l’accès à l’énergie moderne pour un meilleur avenir

    27 nov. 2013

    Réchauds à faible consommation d'énergie en vente à Kampala, Ouganda.Photo

    Atteindre les 1,3 milliards de personnes qui n’ont pas accès à l’électricité et les 2,6 milliards de consommateurs qui n’ont pas accès à des modes de cuisson peu polluants est un défi majeur pour le développement humain, mais aussi une formidable opportunité pour les entreprises et les investisseurs.

    Comment faire progresser ce marché? Nouer et appuyer davantage de partenariats pour élargir le champ d’action? Quel rôle peuvent jouer les organisations internationales pour faire progresser l’agenda en matière d’accès à l’énergie ?  

    Nos expériences combinées peuvent catalyser ce mouvement et permettre d’offrir une plus large gamme de produits et de services énergétiques de qualité, à des prix abordables, à ceux qui sont tout en bas de la pyramide.  

    C’est précisément ce que cherche à faire l’initiative mondiale CleanStart, financée conjointement par l’UNCDF et le PNUD, en offrant aux ménages pauvres des possibilités de micro-financement pour accéder rapidement à l’énergie propre.

    Au Népal, où 87,1 pourcent de la population dépendent toujours de biocombustibles traditionnels pour faire la cuisine et se chauffer, $1,3 millions ont été investis sur quatre ans  (2012-2015) pour développer le micro-financement à grande échelle, afin de permettre aux populations pauvres d’accéder à des formes énergétiques plus propres et efficaces.  A la fin du programme, au Népal seulement, plus de 150 000 ménages à faible revenu auront accès à l’énergie moderne.

    Cette semaine, nous nous mettons en contact avec les principaux prestataires de services énergétiques et financiers, investisseurs et décideurs d’Asie et d’Afrique pour étudier les moyens de mobiliser des fonds dans toute la chaîne d’approvisionnement énergétique.

    En dix ans à peine, nous avons assisté à des avancées technologiques majeures qui ont transformé les modes de gestion de l’argent et de communication entre les personnes, même dans les régions les plus pauvres de la planète.

    Aujourd’hui, nous arrivés au point où l’accès à l’énergie moderne et propre détermine la fréquentation des enfants à l’école, décharge les femmes des tâches domestiques, améliore la productivité des travailleurs agricoles ou l’accès des communautés à l’information.

    Le défi que nous devons relever est d’apprendre de ces innovations et faire de l’accès à l’énergie une réalité pour tous.

    Parlons-en : Comment garantir que l’énergie pour tous est véritablement viable ?