• Passer à l'échelle supérieure, clé de la coopération Sud-Sud

    06 nov. 2013

    Une femme touche une tablette informatique
    Une femme employée grâce à un programme d'emploi guaranti en Inde consulte les informations relatives à son emploi à un kiosque d'information. ©PNUD Inde

    Le paysage de la coopération au développement international connaît des mutations rapides. Les économies émergentes et d'autres pays en développement sont devenus des acteurs clés de la nouvelle donne. Ils proposent des solutions pratiques, partagent leur savoir, assument le leadership et prennent des actions collectives. 
     
    Par exemple, le Brésil a pu améliorer la nutrition et l'éducation des enfants grâce à son programme Bolsa familia, un modèle de transfert de fonds qui a été reproduit avec succès en Afrique. En Inde, chaque ménage rural a droit à 100 jours de travail non qualifié par an dans le secteur des travaux publics grâce à un programme d'emploi guaranti. En privilégiant les projets d'infrastructures, la Chine a aidé d'autres pays en développement à améliorer l'accès à l'électricité, à multiplier les liaisons ferroviaires et à réduire le coût des services de télécommunications.

    Dans notre nouveau Plan stratégique (2014-17), nous nous engageons à soutenir la coopération Sud-Sud et triangulaire, afin de compléter le modèle Nord-Sud classique, et à la placer au cœur du programme de développement pour l'après-2015. Cette vision ne peut reposer uniquement sur des approches de routine, isolées ou à court terme : une stratégie de mise à l'échelle sera la clé d'un impact durable. À cet égard, nous entendons jouer un rôle de :

    • transmission du savoir, pour aider à identifier, partager et adapter des solutions éprouvées, économiques et durables venues du Sud ;

    • renforcement des capacités, pour favoriser une meilleure coopération Sud-Sud et triangulaire entre pays en développement, en partenariat avec les gouvernements, les organisations de la société civile et le secteur privé ;

    • médiation, pour accompagner les collaborations naissantes et renforcer les idées prometteuses.


    Passer à l'échelle supérieure, c’est garantir la couverture, l'impact et la durabilité d'une innovation en matière de développement. Cela signifie élargir des projets pilotes réussis, mais aussi et surtout, renforcer les capacités nationales et locales de mise en oeuvre. Pour cela, nous mettons au point un système rigoureux de gestion basé sur les résultats et intégrons la mise à l'échelle aux phases de conception, de mise en œuvre et de suivi et évaluation de nos programmes.

    Pour passer de la qualité à l'excellence, en matière d'appui à la coopération Sud-Sud et triangulaire, nous devons voir les choses en grand et viser haut.

    Parlez-nous : partagez des exemples de coopération Sud-Sud ou triangulaire réussie dans votre pays.