L'accès à la justice en temps de conflit, un impératif pour les femmes

18 oct. 2013

 Des femmes soudanaises se réunissent lors d'un atelier sur la Résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU sur les femmes, la paix et la sécurité. (Photo : Soujoud Elgarrai/UNAMID)

Lorsqu’un conflit ébranle la société et l'État de droit, les inégalités se multiplient et les femmes subissent la violence de plein fouet. Pourtant, loin d’être de simples victimes, elles jouent un rôle essentiel dans la consolidation d’une paix durable.
 
Demain, le Conseil de sécurité de l’ONU réaffirmera le droit des femmes à demander justice et réparation pour des violences subies lors des conflits. Plus de dix ans après l’adoption de la résolution 1325 du Conseil de sécurité engageant les États membres à protéger les femmes et les filles par temps de conflit, le droit à la parole, le leadership, la participation, la sécurité physique et économique et l'accès à la justice demeurent des objectifs lointains pour les femmes. Si tout se passe bien, le Conseil de sécurité devrait approuver une nouvelle résolution dans ce sens.
 
Les conflits armés s’accompagnent toujours de violences sexuelles et sexistes qui perdurent au-delà du retour à la paix. Combat ce fléau permet de scolariser les filles, d’éviter les mariages précoces et d’éliminer la traite des êtres humains. Cette semaine, la communauté internationale doit envoyer un signal fort indiquant que la justice pour les victimes et la responsabilité des auteurs d’actes de violence sont les fondements d’une paix durable.
 
Par son travail d’appui à nos partenaires, le PNUD permet d’améliorer l’accès des femmes à la justice dans les pays en situation post-conflictuelle. En Sierra Leone, les tribunaux du samedi ont traité des dizaines de cas de violences sexuelles et sexistes l'année dernière, signalant ainsi la fin de l'impunité pour de telles pratiques. À la fin 2012, nos 16 unités de protection des femmes victimes de violence en Irak avaient été saisies de plus de 4 600 affaires.
 
Ainsi, nous affirmons notre solidarité avec les victimes de violences, permettons aux femmes de prendre une part active à la défense des droits de l'homme et d’occuper la place qui leur revient au sein de sociétés pacifiées.

Donnez-nous votre avis : comment améliorer l’accès à la justice et la sécurité des femmes en temps de conflit ?

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe