• Le sens de l'éthique, un bon investissement ?

    06 août 2013

    Un récent article du Wall Street Journal intitulé « Est-ce que l’éthique paye ?» soulevait la question suivante : « Les consommateurs sont-ils redevables envers les entreprises socialement responsables ? ». Bien que le PNUD soit une organisation à but non-lucratif, il est tout à fait légitime de se poser la question.

    La réponse est oui. Sans la moindre équivoque. Avoir le sens de l’éthique paye. Faire preuve d’un haut sens moral et éthique, c’est donner des gages de confiance en notre capacité à fournir des résultats. Quand la confiance s’instaure, les donateurs sont davantage disposés à s’engager et les gouvernements locaux davantage disposés à travailler avec nous. La promotion d’une culture d’intégrité au sein de l’organisation permet d’inculquer un sens moral à chaque membre du personnel. Valeur fondatrice de notre organisation, l’intégrité guide les comportements des membres du personnel ainsi que les prises de décisions.

    D’un autre côté, est-ce que le manquement à l’éthique peut coûter cher ? Absolument. Tous les jours,  la presse fait état d’entreprises faisant face à des amendes et en banqueroute. Les Nations Unies sont également en ligne de mire. Les pays donateurs réduisent déjà leurs contributions. Si un scandale venait à éclater, les donations se tariraient,  les projets s’arrêteraient et de nombreux emplois seraient supprimés. Et surtout, nous faillirions à notre mission de servir les peuples.

    Notre réputation est notre meilleur atout. Rappeler aux membres du personnel que leurs actes peuvent avoir des conséquences assure que le sens de l’éthique devient un réflexe. Si vos actes faisaient la une du New York Times demain, vous sentiriez-vous préoccupés ?

    Notre politique de transparence permet d’encourager les membres du personnel à se confier à nous en cas de doute. « De mauvaises nouvelles précoces sont de bonnes nouvelles » puisqu’il est toujours temps de les corriger.

    Mais il ne s’agit pas seulement de notre conduite. Nos prestataires de service, nos partenaires des ONG, et nos contractuels ont tous un rôle à jouer et doivent faire preuve du même sens de l’éthique. Comme le conclut  Wall Street Journal: « Éthique et bonne conduite constituent un investissement judicieux ». Le sens de l’éthique profite à tout le monde.

    Donnez-nous votre avis : dans quelle mesure le respect de l’éthique profite-t-il à une organisation à but non-lucratif ?