• Accès universel à l’énergie : mettre en place le cadre voulu | Veerle Vandeweerd

    19 juin 2012

    Élargir l’accès aux services énergétiques durables et d’un coût abordable est fondamental pour les efforts de développement globaux visant à réduire la pauvreté et à améliorer l’éducation, la santé, l’égalité des sexes et la durabilité environnementale.

    1,4 milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’électricité (85 % d’entre elles vivant en milieu rural) et 2,7 milliards (quelque 40 % de la population mondiale) se servent de combustibles solides pour faire la cuisine et se chauffer.

    À l’heure actuelle, les plus fortes concentrations de population « pauvre en énergie » (personnes pauvres qui n’ont pas accès aux formes modernes d’énergie durable) se trouvent en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. Selon des projections récentes, le problème est appelé non seulement à perdurer mais à s’aggraver dans le long terme, à moins que la communauté internationale ne s’engage à y porter remède.

    Il faut, pour relever le défi et élargir l’accès des pauvres à des formes d’énergie durables et économiques, fixer de nouvelles cibles ambitieuses de financement et de réalisation au niveau mondial et national.

    En sa capacité de principal organisme des Nations Unies pour le développement, le PNUD appuie la publication d’un rapport intitulé « Universal access to energy: Getting the framework right » [Accès universel à l’énergie : mettre en place le cadre voulu]. Ce rapport est le résultat d’une coopération unique entre experts et se focalise sur la prise en compte des problèmes qui se posent en Afrique et en Asie, ces deux régions du monde où le manque d’accès à l’énergie a des impacts débilitants sur l’existence quotidienne des populations pauvres.

    J’espère que cette publication aura un impact global et qu’elle permettra de promouvoir l’ analyse, le dialogue et la diffusion de politiques et d’outils novateurs pour améliorer l’accès des pauvres à l’énergie, de manière pertinente aux besoins et préoccupations des pays en développement.

    Parlez-nous: Comment faire en sorte que tout le monde ait accès à l'énergie durable?