• Cap sur Rio : Un partenariat en faveur de l’avenir durable que nous voulons | Sigrid Kaag

    10 avr. 2012

    2 hommes et une femme en train de moudre au Mali grace a une plateforme multifonctionnelle
    L'installation de moteurs au diesel au Mali provient d'un partenariat entre plusieurs gouvernements, la Fondation Bill et Melinda Gates, le PNUD et d'autres partenaires. Photo: PNUD

    Lorsque les dirigeants du monde, les ONG, le secteur privé et d'autres partenaires se réuniront à Rio en juin prochain pour discuter de la façon de construire l'avenir que nous souhaitons, le “développement durable” sera le maître mot. Mais qu'est-ce que cela signifie au juste et comment pouvons-nous réaliser le développement durable? Comme l'a déjà souligné l’Administrateur du PNUD, Helen Clark, pour être vraiment durable, le développement doit intégrer des aspects économiques, environnementaux et sociaux. Il est essentiel que la communauté internationale crée des partenariats solides avec tous les acteurs de la société pour construire un monde plus écologique et plus solidaire.  

    Mais comment la communauté internationale peut-elle établir une collaboration fructueuse entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile pour construire l’avenir durable que nous souhaitons tous ? Voici quelques solutions possibles :

    •    Nous devons mettre l'accent sur les collaborations susceptibles de présenter un véritable intérêt pour le secteur privé, tout en justifiant son engagement, qui ne doit pas seulement être philanthropique.
    •    Avec le soutien des Nations Unies, les gouvernements et les organismes publics devront définir des cadres d'action et encourager les entreprises à agir.
    •    Les Nations Unies peuvent également contribuer à dégager des thèmes systémiques à même de déboucher sur des investissements de grande envergure, comme l'innovation technologique ou l'établissement de nouvelles règles et normes.
    •    Enfin, les Nations Unies peuvent soutenir des initiatives de changement à grande échelle en mettant en place des plateformes et des réseaux de collaboration qui stimulent fortement l'action collective.

    Certaines initiatives des Nations Unies prennent déjà en compte ces considérations, comme le nouveau Fonds de partenariat des Nations Unies, dont le Secrétaire Général pourrait annoncer la création à Rio. Cette plateforme de collaboration montrerait que l'ONU est ouverte aux échanges et prête à s'engager auprès du secteur privé.

    La campagne pour une énergie durable pour tous est une autre initiative concrète des Nations Unies dans laquelle la coopération public-privé est au cœur de la construction d'un avenir durable. Cette campagne fixe de grands objectifs globaux en matière d'accès à l'énergie et d'efficacité énergétique d'ici à 2030, qui à terme transformeront le développement économique et les dimensions sociales et environnementales. Dans le cadre de cette initiative, le PNUD a commencé à réunir les gouvernements, le secteur privé et d'autres acteurs clés dans des pays comme le Kenya et le Ghana afin de définir les priorités et d’établir des plans d'investissement pour la fourniture d'une énergie durable pour tous.

    Le sommet Rio+20 offre à la communauté internationale l'occasion d'impliquer les gouvernements, les ONG et le secteur privé dans la recherche de solutions pour un avenir durable. Ne manquons pas cette opportunité.

    Donnez-nous votre avis : Comment la communauté internationale peut-elle coopérer avec le secteur privé et la société civile pour construire un avenir durable pour tous?

    A propos de l’auteur: Sigrid Kaag est sous-secrétaire générale et administratrice assistante du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), dont elle dirige le Bureau des relations extérieures et du plaidoyer.

    “Cap sur Rio” est une série de blogs animée par de hauts fonctionnaires du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), qui présente quelques-uns des principaux défis relatifs au développement humain, essentiel à la construction de l’avenir durable que nous souhaitons.

    Donnez-nous votre avis : Comment la communauté internationale peut-elle coopérer avec le secteur privé et la société civile pour construire un avenir durable pour tous?


A propos de l'auteur

Sigrid Kaag est sous-secrétaire générale et administratrice assistante du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), dont elle dirige le Bureau des relations extérieures et du plaidoyer.

Suivez-la sur Twitter