• Cap sur Rio : construire l’avenir durable que nous souhaitons tous | Rebeca Grynspan

    22 mars 2012

    deux femmes a cote d'une plateforme multifonctionnelle au Mali
    Le développement durable doit rassembler les dimensions environnementale, économique et sociale avec pour objectif une croissance verte et déterminée. Il doit etre centré sur les individus et promouvoir les droits, les opportunités, les choix et la dignité Photo: PNUD

    Tout comme le développement ne peut se limiter à une croissance économique, la durabilité ne signifie pas uniquement la protection de l’environnement. Le développement doit être centré sur la personne et défendre les droits, les chances, les choix et la dignité de chacun.

    Pour réussir, la croissance doit non seulement tenir compte de l’environnement, mais aussi assurer le progrès social et contribuer à l’élimination de la pauvreté ; essentiellement, elle doit aussi être inclusive. Les principes d’équité et d’inclusion doivent également s’étendre aux débats sur la responsabilité et la coopération mondiales.

    Le Rapport du Groupe de haut niveau sur la viabilité mondiale et le Rapport mondial sur le développement humain ont tous les deux insisté sur une meilleure intégration des dimensions économique, sociale et environnementale du développement.

    Ces trois mêmes piliers ont été pris en compte il ya 20 ans à Rio. Maintenant, nous devons nous poser la question:

    Quelles sont donc les priorités à aborder à Rio + 20 pour faire progresser le développement durable?

    1)    Le dialogue doit inclure tous les secteurs: la communauté environnementale, humanitaire, le secteur privé et autres partenaires devraient être activement impliqués.

    2)    Les trois piliers - environnemental, social et économique - ainsi que la participation des différents acteurs, des sociétés énergétiques aux groupes communautaires - doivent être clairement inclus dans le plan d'action. L'initiative du Secrétaire général sur «l'énergie durable pour tous» est un exemple clé à suivre.

    3)    Pour relever ces défis complexes et interconnectés à l'échelle mondiale, les nations ont besoin d'institutions qui soutiennent la justice et de gouvernements efficaces et responsables en mesure d'identifier, mettre en œuvre et financer des politiques de développement durable. Il convient de noter le rôle que l'ONU peut jouer à cet égard, en collaboration avec la communauté internationale.

    4)    Notre capacité à agir dépend aussi d'un financement adéquat. Les ressources en capital doivent être mobilisées et utilisées au niveau mondial et local pour réaliser un développement durable et effectuer la transition vers un modèle résistant aux changements climatiques et à faibles émissions de carbone.

    5)    Renforcer la coopération Sud-Sud et utiliser une technologie innovante, pour assurer le succès de cette entreprise.

    6)    Bien que nous ayons déjà entamé le débat sur les perspectives au développement après 2015, tous nos efforts devraient se concentrer sur la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.

    7)    De meilleurs systèmes de mesure basés sur l'Indice de développement humain ou un nouvel indice de développement durable seront nécessaires pour mieux refléter la valeur que nous attachons au développement humain et à l'environnement.

    Donnez-nous votre avis : comment pouvons-nous construire l’avenir durable que nous souhaitons tous ?