• Les jeunes tunisiens donnent l'exemple comme messagers du progrès

    09 déc. 2011

    Tunisian youths set example as messengers of change
    Les deux jeunes Tunisiens qui ont terminé DemocraTweet, un jeu en ligne qui guide les gens à travers les principes fondamentaux de la démocratie et la transition démocratique, rencontrent l'Administrateur du PNUD Helen Clark (au centre) à New York. (Photo: PNUD)

    En tant que Directrice de la Gouvernance démocratique au PNUD, j'ai la chance de pouvoir rencontrer énormément de gens intéressants. Le lundi 5 Décembre, j'ai rencontré deux jeunes démocrates tunisiens, messagers du progrès et de certains des changements radicaux qui prennent place dans notre monde actuel.
     
    Mariem et Hassine ont été sélectionnés parmi des milliers de Tunisiens qui ont participé à "DemocraTweet", un jeu en ligne qui guide les gens à travers des principes fondamentaux de la démocratie et la transition démocratique. Le PNUD a développé le jeu, en partenariat avec la première station de radio du pays, Radio Mosaïque FM, afin d'assurer une diffusion optimale alors que le pays se préparait pour les élections.

    Il s'agit là seulement d'un exemple de la façon dont nous avons soutenu les aspirations du peuple tunisien. Un de mes favoris est le hit Enti Essout (vous êtes la voix), appuyé par le PNUD. La chanson est devenue virale, avec près de 280 000 visites, et est un hymne aux élections, qui ont connu une participation record de 76%. Nous intégrons ces approches innovantes à de notre soutien fondamental pour la gouvernance démocratique, non seulement dans les Etats arabes, mais à travers le monde.
     
    Mariem et Hassine avaient un message pour le PNUD et l'ONU qu'ils ont présenté à l'Administrateur du PNUD, et qui éveille un écho en moi. Ils sont à juste titre, fiers de ce que leur pays a accompli, mais restent tout à fait conscients du chemin qui reste à faire pour mettre en place un nouveau système de gouvernement qui soit véritablement inclusif et réactif.

    C'est pourquoi ils font appel au système de l'ONU pour couvrir l'éventail complet de questions, de l'éducation civique à l'énergie renouvelable. Ils demandent l'aide de l'ONU et du PNUD pour aider la Tunisie à partager ses expériences avec le reste du monde, et également permettre au peuple tunisien de bénéficier des expériences de transition politique qui ont eu lieu dans d'autres endroits.
     
    Leur message a été entendu haut et clair. Je suis ravie que, grâce au travail du PNUD, des représentants de 50 partis politiques aient échangé leurs expériences sur la transition avec leurs homologues en Afrique du Sud et en Amérique latine. 170 femmes politiques ont été formées pour à leur tour former leurs collègues pour cette campagne. Un appui technique a été fourni pour rédiger de nouvelles lois. A présent, nous entrons dans la conception de la prochaine phase d'assistance, notamment à l'Assemblée nationale.

    Plus de la moitié des Tunisiens sont âgés de moins de 30 ans, ils ont relevé le défi et ont fait connaître leurs choix et leurs requêtes au monde. Maintenant, ils ont besoin d'emplois, d'une voix et de la possibilité de façonner leur avenir.

    Encore une fois l'exemple tunisien devrait nous inspirer. Les jeunes représentent un quart de la population mondiale, et constituent aussi la moitié des personnes vivant dans la pauvreté. Ils méritent de pouvoir exercer leurs droits et de décider par qui, mais aussi comment être gouvernés. Mariem, Hassine, et les peuples tunisiens ont saisi cette opportunité et nous espérons que des millions d'autres jeunes femmes et hommes de la région et d'ailleurs pourront suivre leurs traces.


A propos de l'auteur
Geraldine

Geraldine Fraser-Moleketi est la Directrice du Groupe de gouvernance démocratique du PNUD.

 

Le PNUD en Tunisie
Vidéo Enti Essout

Suivez-nous