• Redonner un élan aux objectifs du Millénaire pour le développement

    10 juin 2011

    Ecoliers à l’heure de la pause à l’école primaire nouvellement construite dans le Nord-Est de l’Inde
    Ecoliers à l’heure de la pause à l’école primaire nouvellement construite dans le Nord-Est de l’Inde. Photo: Partha Pratim Saha/PNUD

    Depuis 2000, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont servi de cri de ralliement pour les gouvernements et les populations partout dans le monde.

    Sans nul doute, des progrès considérables ont été effectués. En moyenne, la plupart des gens presque partout vivent plus longtemps et sont en meilleure santé, mieux éduqués et moins pauvres que jamais auparavant.

    En outre, selon le Rapport de suivi mondial 2011 de la Banque mondiale sur les OMD, la moitié des pays qui n’ont pas atteint les cibles des OMD ne sont pas très loin de les réaliser.

    Pourtant, nous savons tous quels obstacles ils doivent surmonter. Les progrès vers la réalisation des objectifs et des cibles ont souvent été lents et inégaux.
    Une fois que des progrès ont été réalisés, les acteurs du développement peuvent faire davantage pour accélérer et rendre viables à terme ces avancées en matière d’OMD.

    Il faut remplacer les stratégies sectorielles étroites par une approche axée sur les éléments moteurs des changements transformateurs et par des synergies portées à un niveau aussi haut que possible dans divers domaines de l’effort de développement.

    Par exemple, il nous faut appuyer les interventions qui auront le plus grand effet multiplicateur sur tous les OMD. Le PNUD a recensé un ensemble d’interventions utiles dans son évaluation internationale de 2010 sur la réalisation des OMD.

    Les initiatives qui autonomisent les femmes impriment un fantastique élan à tous les OMD. Si un accès plus large à l’énergie permet de garder les enfants à l’école, il permet aussi aux services de santé de fonctionner pendant de plus longues heures et libère les femmes d’épuisantes corvées domestiques.

    Entre-temps, il faut mettre davantage l’accent sur l’équité et l’inclusion.  La croissance économique en soi n’aboutit pas nécessairement à la réduction de la pauvreté, tout comme la réduction de la pauvreté ne mène pas automatiquement à la réduction de l’inégalité.

    L’inégalité aussi bien que la réduction de la pauvreté doivent être expressément ciblées si l’on veut que les progrès du développement créent la cohésion sociale et la motivation nationale qui contribuent à entraîner une transformation.
    En travaillant ensemble dans le cadre d’un partenariat pour faire avancer des politiques et des initiatives équitables et à effet catalyseur, nous pouvons aider les pays à réaliser les OMD et à s’acheminer vers un avenir plus durable, plus inclusif et plus prospère pour tous.

    Prenez contact avec nous : Quatre ans nous séparent de la date butoir; quelles devraient être selon vous les priorités des pays en développement et des partenaires du développement pour accélérer les progrès vers la réalisation des OMD?