Notre perspective

      • Les femmes sous-représentées dans les négociations de paix

        06 mars 2013

        image
        Des femmes du Timor-Leste montrent leur carte d'électeur en attendant de voter aux élections législatives de 2012. (Photo: Louise Stoddard/PNUD Timor Leste)

        Les femmes sont souvent les premières touchées par les conflits et la violence. Le temps est venu de leur donner un rôle plus important dans la consolidation de la paix et la résolution de conflits. Je me suis récemment rendue à Washington pour assister à l’inauguration du Georgetown Institute for Women, Peace, & Security, une initiative qui met l’accent sur l’intégration des femmes dans la consolidation de la paix et le règlement des conflits, plutôt que sur leur condition de victimes. Pour moi qui travaille depuis une vingtaine d’année sur ces questions, nous traversons une période riche en promesses. La résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies, adoptée en octobre 2000, a marqué un tournant par rapport aux négociations de paix, longtemps accaparées par des hommes armés pardonnant à d’autres hommes armés des crimes commis contre des femmes. En décembre 2011, le Président des États-Unis Barack Obama a lancé un Plan d’action national en faveur des femmes, de la paix et de la sécurité (US National Action Plan on Women, Peace, and Security) mobilisant à la fois le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif en vue d’accélérer et d’institutionnaliser les efforts en faveur des femmes, de la paix et de Voir

      • Vers la paix, l’unité et la croissance au Kenya

        28 févr. 2013

        image
        David Ngige, coordinateur de projet du forum social de Nyeri, donne une formation électorale à l'école de Gatitu qui se transformera lundi en bureau de vote. (Photo: Ricardo Gangale/PNUD Kenya)

        Lundi, dans ce qui constituera un test crucial pour le nouveau système politique kenyan, des millions d’électeurs se rendront aux urnes afin d’élire un nouveau président ainsi que des parlementaires et représentants locaux. Chacun garde en tête les violences post-électorales de 2007-2008 et il est facile d'oublier les progrès accomplis au cours des cinq dernières années.  L’année 2008 a pourtant vu l’installation d’une nouvelle coalition gouvernementale et la signature d’un accord de paix qui ont ouvert la voie à l’adoption en 2010 d’une Constitution qui allait transformer le paysage politique du pays. Cette nouvelle Constitution a permis la mise en place d’un vaste ensemble de réformes conçues pour briser le cycle de la corruption et de la violence tribale, avec notamment un système de gouvernement décentralisé, des tribunaux indépendants, une nouvelle Déclaration des droits du citoyen et la nomination d’un nombre croissant de femmes dans la fonction publique. Le PNUD a accompagné ce processus de réforme dès le début, il a appuyé l’organisation d’un référendum pacifique sur la Constitution et a aidé le gouvernement a créer une plateforme nationale pour que les communautés puissent dénoncer la violence et y répondre. Les Kenyans ont raison de placer un haut degré de confiance Voir

      • En Serbie, la corruption recule et l’optimisme renaît

        22 févr. 2013

        image
        Photo: Kenny Miller / Creative Commons

        En Serbie, le soutien du public à la lutte contre la corruption a fortement progressé en 2012 et la confiance de la population dans les institutions est en hausse. Une nouvelle enquête comparative du PNUD sur la corruption fait ressortir les chiffres suivants : - Deux fois plus de citoyens estiment que leur pays est « sur la bonne voie » et 25% considèrent que la corruption a reculé pendant le second semestre de 2012. - 41% pensent que la corruption va reculer au cours des 12 prochains mois. - La proportion de personnes déclarant avoir versé des pots-de-vin a fortement baissé, et ne représente plus que 8 % de la population. Dans la grande majorité des cas, ces pots-de-vin n’ont pas été sollicités et ont été versés en échange d’un service ou dans le cadre d’une infraction, par exemple pour éviter de payer une contravention. - 40 % des Serbes déclarent qu’ils « refuseraient » de payer un pot-de-vin si on le leur demandait et 33 % indiquent qu’ils chercheraient de l’aide ailleurs. - 71 % sont favorables à des « sanctions sévères » et 79 %, à des « sanctions pénales très lourdes » contre les abus et la Voir

L'Administrateur du PNUD
Helen

Helen Clark a pris ses fonctions d'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement le 20 avril 2009. Elle est la première femme à assumer la direction de l’organisation et assure également la présidence du Groupe des Nations Unies pour le développement.

Pour en savoir plus
Helen Clark en action
  • 8670203246_6e5b1d064d_o
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda
  • Helen Clark visits Rwanda
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda

Suivez-nous sur Flickr

Suivez-nous