Notre perspective

      • Arendalsuka : Changer de sujet sur l’environnement | Olav Kjørven

        23 août 2013

        image
        Les consultations nationales sur l'agenda de l'après-2015 avec les peuples indigènes guaraní à Panambizinho, dans l'état du Mato Grosso do Sul au Brésil. Photo: Julia Wenceslau/UNDP Brazil.

        Arendalsuka. Cela vous dit quelque chose ? À moins d’être norvégien, vous n’en avez probablement jamais entendu parler. Arendalsuka est une innovation norvégienne qui ne manque pas d’intérêt : il s’agit d’un débat public annuel à Arendal où divers intervenants dans les domaines de la politique et de l’industrie rencontrent le public pour débattre des politiques publiques et du développement de nouvelles politiques. J’ai eu le plaisir d’y participer et de présenter notre point de vue sur l'intégration de la durabilité environnementale dans le prochain agenda, qui fera suite aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Alors que la date cible de 2015 pour les OMD approche, les Nations Unies mènent une initiative de sensibilisation du public sans précédent. Jusqu'à présent, celle-ci a permis à près de 1,3 million de personnes dans 194 pays d'exprimer leurs attentes pour les prochains objectifs de développement. En permettant aux membres du public de se réunir, de discuter et de prendre des mesures concrètes pour développer des voies d'action menant à un avenir plus durable, cette nouvelle approche modifie le processus de prise de décision multilatérale. L’opinion du public est prise en compte par les États membres et est intégrée au processus qui servira à réaliserVoir

      • Établir un lien entre la lutte contre le VIH et les droits des femmes

        22 août 2013

        image
        Le VIH demeure la principale cause de décès chez les femmes en âge de procréer, et est responsable d'au moins 20% des décès maternels (Photo: Marguerite Nowak / PNUD Iran)

        Les femmes séropositives sont souvent stigmatisées et font l’objet de discrimination, ainsi que de violations flagrantes, comme la stérilisation forcée. En même temps, la violence sexiste les expose à un risque accru de contracter le VIH.: une enquête réalisée en Afrique du Sud a montré que, chez les jeunes femmes, une nouvelle infection sur huit est causée par la violence sexiste. La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes adoptée en 1979 par l’Assemblée générale des Nations Unies. Elle prescrit certaines mesures spécifiques pour promouvoir l'égalité des sexes dans tous les domaines, y compris la discrimination sexiste dans le contexte du VIH. Les cas où l’inégalité entre les sexes exacerbe les risques de contracter le VIH varient grandement et sont légion. Ils comprennent les droits légaux et droits de propriété inadéquats ou inexistants, les mariages d'enfants, les taux d'échec scolaire plus élevés, le refus de dispenser des soins vitaux et la violence conjugale. Le VIH demeure la principale cause de décès chez les femmes en âge de procréer et il est attribuable à au moins 20 % des décès maternels. Selon l’ONUSIDA, chaque minute, une jeune femme est infectée par le VIH. La Convention sur l'éliminationVoir

      • Gardons un œil sur le Mali | Jean-Luc Stalon

        19 août 2013

        image
        Un Malien dépose son bulletin dans un bureau de vote lors des élection presidentielles. Photo: Ezequiel Scagnetti/EU EOM Mali

        Dimanche dernier, de nombreux Maliens se sont rendus aux urnes dans le calme pour le second tour des élections présidentielles. D’après certains observateurs, ce scrutin, aussi crédible que transparent, représente un évènement historique. Il met fin à 18 mois de conflit, ponctués par un coup d’état et une prise de pouvoir au Nord par les insurgés Touaregs et islamistes, suivi de l’intervention de l’armée française. Le peuple malien a énormément souffert pendant cette période de violence et d’incertitude.  Plus de 470 000 personnes ont été déplacées, alors que 1,4 millions de Maliens ont besoin d’une aide alimentaire immédiate. Dans le nord du pays, la présence du gouvernement est encore précaire. Avec la suspension de l’aide extérieure du pays, qui représente un tiers du budget national, et le retrait des investisseurs étrangers, l’économie du Mali est tombée l’an dernier à environ 5,6 pour cent de croissance négative, avec des conséquences catastrophiques pour les moyens de subsistance et les services sociaux de base. Ces élections symbolisent la profonde détermination du peuple malien à restaurer la paix, la stabilité, l’unité et le développement dans le pays. Le plan de stabilisation politique du Mali incarne ces aspirations. À travers la feuille de route, le paysVoir

L'Administrateur du PNUD
Helen

Helen Clark a pris ses fonctions d'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement le 20 avril 2009. Elle est la première femme à assumer la direction de l’organisation et assure également la présidence du Groupe des Nations Unies pour le développement.

Pour en savoir plus