Notre perspective

      • Le rôle central de l’accès à l’énergie moderne pour un meilleur avenir

        27 nov. 2013

        image
        Réchauds à faible consommation d'énergie en vente à Kampala, Ouganda.Photo

        Atteindre les 1,3 milliards de personnes qui n’ont pas accès à l’électricité et les 2,6 milliards de consommateurs qui n’ont pas accès à des modes de cuisson peu polluants est un défi majeur pour le développement humain, mais aussi une formidable opportunité pour les entreprises et les investisseurs. Comment faire progresser ce marché? Nouer et appuyer davantage de partenariats pour élargir le champ d’action? Quel rôle peuvent jouer les organisations internationales pour faire progresser l’agenda en matière d’accès à l’énergie ?   Nos expériences combinées peuvent catalyser ce mouvement et permettre d’offrir une plus large gamme de produits et de services énergétiques de qualité, à des prix abordables, à ceux qui sont tout en bas de la pyramide.   C’est précisément ce que cherche à faire l’initiative mondiale CleanStart, financée conjointement par l’UNCDF et le PNUD, en offrant aux ménages pauvres des possibilités de micro-financement pour accéder rapidement à l’énergie propre. Au Népal, où 87,1 pourcent de la population dépendent toujours de biocombustibles traditionnels pour faire la cuisine et se chauffer, $1,3 millions ont été investis sur quatre ans  (2012-2015) pour développer le micro-financement à grande échelle, afin de permettre aux populations pauvres d’accéder à des formes énergétiques plus propres etVoir

      • Combattre les violences faites aux femmes et aux filles : une priorité absolue

        25 nov. 2013

        image
        La campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes » vise à prévenir et éliminer la violence à l'égard des femmes et des filles dans toutes les parties du monde.

        Cette journée nous rappelle que les femmes continuent de subir des violences dévastatrices généralisées, qui tuent autant de femmes de 15 à 44 ans que le cancer. Du Chili, où les violences entre partenaires grèveraient le PIB de 2 %, aux États-Unis, où le coût des violences domestiques est estimé à plus de 12,6 milliards de dollars par an, les violences faites aux femmes imposent un lourd tribut aussi bien aux victimes qu'à la société. C'est dans un environnement sûr et paisible que la femme peut participer efficacement à la vie économique et sociale. Un tel cadre, propice à la nutrition, la santé et la scolarité des enfants, permet de vaincre la pauvreté et de réduire les inégalités. Il est essentiel d'améliorer l'accès des femmes à la justice et à l'assistance judiciaire. Dans des pays comme la République démocratique du Congo, nous aidons à renforcer le secteur judiciaire pour permettre de juger les nombreux cas de viol et de violence commis par des combattants. L'impunité des auteurs de tels actes doit cesser. Pour s'attaquer aux violences sexuelles et sexistes, il est important de comprendre les attitudes et valeurs sous-jacentes qui les perpétuent. En Asie-Pacifique, 10 000 hommes ont été interrogés dans le cadre d'unVoir

      • Le Yémen doit miser sur la jeunesse pour 
réussir sa transition politique

        22 nov. 2013

        image
        Plus de 73 pour cent des jeunes en âge de travailler sont sans emploi au Yémen. Notre projet pour l'autonomisation économique de la jeunesse aide des milliers de jeunes hommes et femmes à trouver un emploi et créer de petites entreprise. ©PNUD Yémen

        Le Yémen est aujourd’hui confronté à une véritable explosion démographique : le pays détient l’un des taux de fécondité les plus élevés au monde (5,4 enfants par femme) et près d’un quart de la population est âgé de 10 à 19 ans, dont 46 pour cent ont moins de 16 ans. Dans un tel contexte, il est difficile d’envisager une transition réussie sans tenir compte de la participation des jeunes et de leurs contributions pour façonner l'avenir. Cependant, l’investissement dans les ressources humaines du pays reste faible — sur une population majoritairement rurale estimée à 25 millions d’habitants, près de 50 pour cent sont analphabètes, plus de 40 pour cent  « ont faim ou sont menacés par la faim », et 73,3 pour cent de jeunes en âge de travailler sont au chômage. Une étude récente sur l’évaluation des besoins des jeunes à ce tournant décisif de l’histoire de leur pays a révélé que les jeunes Yéménites ne reçoivent pas l'attention qu'ils méritent et qu’ils manquent de cadres propices à la créativité et d’opportunités pour développer leurs talents scientifiques, culturels et techniques. La pauvreté chronique, les inégalités sociales et le manque de débouchés figurent également parmi les facteurs qui causent et alimententVoir

L'Administrateur du PNUD
Helen

Helen Clark a pris ses fonctions d'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement le 20 avril 2009. Elle est la première femme à assumer la direction de l’organisation et assure également la présidence du Groupe des Nations Unies pour le développement.

Pour en savoir plus