Notre perspective

      • Six mois après le passage du typhon Haiyan : un départ prometteur pour la reconstruction aux Philippines

        08 mai 2014

        image
        Le typhon Haiyan a affecté plus de 142 000 pêcheurs qui, dans certaines régions, ont perdu 95% de leur équipement maritime et commercial lors de la tempête. ©PNUD Philippines

        Avec plus de 6 200 décès et plus de 4 millions de personnes déplacées, Haiyan est l’une des tempêtes tropicales les plus violentes jamais répertoriées. Six mois après son passage, on constate déjà les premiers signes du relèvement. Les routes ont été dégagées, plus de 120 000 habitations ont reçu de l’aide pour leur reconstruction, et pratiquement tous les hôpitaux et écoles endommagés ont rouvert. Même si on dispose aujourd’hui d’une meilleure idée des efforts à fournir, la population est malgré tout encore en grande difficulté. Ceux qui devaient déjà lutter contre l’extrême pauvreté avant le drame, dont un grand nombre issu de la région orientale de Visayas, doivent maintenant affronter un avenir incertain, sans opportunités d’emploi et dépourvu de perspectives économiques à long terme. La reconstruction de ces communautés pourrait prendre au moins dix ans. Face à l’urgence immédiate au lendemain de la tempête, la communauté internationale a fait preuve de générosité et d’efficacité. Cependant, le redressement des communautés après une catastrophe exige un engagement sur le long terme. Il ne suffit pas de reconstruire les habitations et les infrastructures vitales pour garantir la reprise des activités, il faut également assurer le renforcement de la résilience aux risques naturels. LesVoir

      • Des Objectifs du Millénaire aux Objectifs de développement durable

        28 avr. 2014

        image
        L’ONU poursuit l'enquête mondiale MY World afin d’élaborer un nouveau programme de développement et d’apporter son soutien technique aux États Membres. ©PNUD Thailand

        Le monde a considérablement changé depuis la Déclaration du Millénaire, qui est parvenue à mobiliser les volontés politiques et à intégrer, dans huit objectifs, le programme de développement international. Il est temps d’évaluer les engagements politiques réels et de les renouveler. Dans ce contexte, l’ONU a lancé une réflexion et un débat afin d’élaborer le nouveau programme intitulé « L’Avenir que nous voulons » sur la base de deux principes :  • accélérer et réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD),  • intégrer les nouveaux défis inhérents à un monde qui a beaucoup évolué ces 14 dernière années. en tenant compte des enseignements tirés. Dans ce contexte, quel rôle la communauté internationale doit-elle jouer ? Remplir la mission qui lui a été assignée. Si l'on dresse le bilan de nos réalisations depuis l’an 2000, les progrès accomplis sont nombreux, en particulier concernant l'extrême pauvreté, l'accès universel à l'enseignement primaire, la lutte contre le paludisme et l'accès à l'eau potable.  Comme l'indiquent différents rapports de l'ONU, de nombreux pays ont progressé de façon spectaculaire dans la réalisation des OMD et certains des progrès les plus importants ont été accomplis dans les pays les plus pauvres.  Mais de nouveaux défis ontVoir

      • Amérique latine : les jeunes et les femmes manifestent 
pour une meilleure gouvernance démocratique

        28 avr. 2014

        image
        En Amérique latine, plus de 26 % de la population est âgée de 15 à 29 ans. ©PNUD Pérou

        Récemment, nous avons invité trois jeunes élues parlementaires d'Amérique latine et des Caraïbes à participer à une discussion tenue à Salamanque, en Espagne, sur la participation politique des jeunes et des femmes dans la région.  Sur les 600 millions de personnes vivant en Amérique latine et dans les Caraïbes, plus de 26% sont âgés de 15 à 29 ans. Ces données démographiques représentent une opportunité unique pour le développement du pays et pour la gouvernance future. Même si les femmes bénéficient d'un taux de représentation parlementaire atteignant les 25% - c'est davantage que la moyenne mondiale - en y regardant de plus prêt, on constate qu'elles sont encore à la traîne.  Notre récente étude, portant sur 25 parlements d'Amérique latine et des Caraïbes, tend à montrer que les jeunes, particulièrement ceux issus de familles africaines et autochtones, sont très peu représentés au sein des parlements régionaux. Au Parlement, seuls 2,7 % des hommes et 1,3 % des femmes sont âgés de moins de 30 ans. Les rapports régionaux sur le développement humain du PNUD montrent que les jeunes ont un énorme potentiel en tant qu'agents du changement. Mais malgré de remarquables progrès accomplis dans la région en matière de réduction de la pauvretéVoir

L'Administrateur du PNUD
Helen

Helen Clark a pris ses fonctions d'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement le 20 avril 2009. Elle est la première femme à assumer la direction de l’organisation et assure également la présidence du Groupe des Nations Unies pour le développement.

Pour en savoir plus