Notre perspective

      • Chaque jour dans chaque pays - devrait et peut se dérouler sans violence | Helen Clark

        21 sept. 2012

        image
        International Day of Peace

        Plus d’un demi-million de personnes meurent chaque année de mort violente, que ce soit à cause de conflits armés, d’activités criminelles ou d’attaques dans leur propre foyer. Environ 1,5 milliard de personnes vivent dans des pays affectés par la guerre, la violence et/ou une criminalité élevée. L’absence de paix a un coût épouvantablement élevé. Les conflits armés terrifient les communautés et les empêchent de progresser en termes de développement. Le niveau de violence est parfois le reflet d’inégalités profondes en même temps qu’il les exacerbe. Par exemple, les femmes et les filles, qui sont victimes de discriminations dans beaucoup d’endroits, sont affectées de façon disproportionnée par les conflits armés. La guerre aggrave leur vulnérabilité économique et sociale. Nous pouvons relever ces défis de manière résolue, et le PNUD constate des progrès dans un certain nombre de pays où il est à l’œuvre. Par exemple : ·   Cette année, le Salvador a enregistré sa première journée sans assassinats depuis plus de trois ans. Les meurtres ont baissé de 12 pour cent en moyenne depuis l’introduction de zones sans armes. ·   Le Libéria est sur la voie du relèvement après des années de guerre civile et en 2013, on y célébrera une décennie Voir

      • Est-ce la fin d’une insidieuse arme de guerre ?

        17 sept. 2012

        image
        Bombe à fragmentation intacte au mémorial de guerre à Séoul, en République de Corée. Crédit photo: Aaron Hartwell

        La première fois que j’ai entendu parler de « sous-munitions », c’était au Pakistan pendant les années 1990. Je travaillais là-bas et j’ai vu de jeunes Afghans qui en avaient ramassé et ce faisant, avaient perdu un bras, une jambe ou la vue. Les armes à sous-munitions détruisent des vies et trop souvent, dans trop de pays, ce sont des vies d’enfants. Elles ont tué des milliers de civils et continuent de poser un danger, car c’est généralement dans des zones peuplées qu’on les utilise. D’après un rapport récent, quelque 94 pour cent des victimes sont civiles. Comme ces armes ont très souvent des ratés, elles restent dangereuses pendant des années et continuent à tuer ou  mutiler « avec efficacité » longtemps après la fin d’un conflit. Les bombes à sous-munition qui n’ont pas explosé au moment de leur largage interdisent l’accès à des terres qui pourraient servir pour l’agriculture et le développement. Or, le déminage coûte cher et prend du temps. La semaine dernière, je me suis rendu à Oslo où des États, des organisations internationales et des ONG se retrouvaient pour la troisième Réunion des États parties à la Convention sur les armes à sous-munitions. Les Norvégiens, qui ont Voir

      • Les nouvelles technologies jouent un rôle crucial dans le renforcement des démocraties

        17 sept. 2012

        image
        Fidji: Un représentant de la banque aide les clients à gérer leurs comptes bancaires électroniques. (Photo: Jeff Liew / FENU)

        Cette année, la Journée internationale de la Démocratie insiste sur le rôle crucial que peuvent jouer des citoyens informés, partout dans le monde, pour recueillir les bénéfices de la démocratie. Le Secrétaire Général des Nations Unies a appelé à faire preuve de créativité pour que tous aient accès à l’éducation, en insistant sur les sociétés en transition qui en ont le plus besoin et dont les habitants ont le plus à apprendre sur les droits et responsabilités qui découlent d’un système démocratique. L’appel à la créativité en matière d’éducation à la démocratie a une résonance toute particulière pour le PNUD. Depuis le début des années 1990, nous valorisons le potentiel transformateur des nouvelles technologies de l’information et des communications (TIC) pour le développement, en faisant la promotion de la cybergouvernance et de l’accès à l’information, dans le but avoué de donner aux populations les moyens de peser sur les décisions des pouvoirs publics. Les mouvements sociaux dont nous avons été témoins lors du Printemps arabe et ailleurs ont montré l’impact de ce phénomène, surtout à travers les réseaux sociaux et les technologies mobiles qui ont « démocratisé » l’accès à la sphère publique et donné une voix à ceux qui en Voir

L'Administrateur du PNUD
Helen

Helen Clark a pris ses fonctions d'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement le 20 avril 2009. Elle est la première femme à assumer la direction de l’organisation et assure également la présidence du Groupe des Nations Unies pour le développement.

Pour en savoir plus
Helen Clark en action
  • 8670203246_6e5b1d064d_o
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda
  • Helen Clark visits Rwanda
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda
  • UN Development Chief Helen Clark visits Rwanda

Suivez-nous sur Flickr