Biographie: Kemal Derviş, Administrateur du PNUD 2005-2009


M. Kemal Derviş était à la tête du Programme des Nations Unies pour le développement, le réseau mondial des Nations Unies pour le développement, depuis août 2005 et a quitté ses fonctions le 28 février 2009. Il est également Président du Groupe des Nations Unies pour le développement, un comité constitué des responsables de tous les fonds, programmes et départements des Nations Unies travaillant sur les questions de développement au niveau des pays. Ad Melkert est Administrateur par intérim.

Avant d’être nommé au PNUD, M. Derviş a été représentant d’Istanbul au Parlement turc de novembre 2002 à juin 2005. Au cours de cette période, il a représenté le Parlement turc au sein de la Convention constitutionnelle sur l’avenir de l’Europe et a été membre de la Commission mixte des Parlements turcs et européens. Il a également été actif au sein du Forum de l’économie et de la politique étrangère, une ONG turque travaillant sur les questions économiques et politiques.

De mars 2001 à août 2002, Kemal Derviş a été ministre des Affaires économiques et des Finances de la République de Turquie, sans affiliation à aucun parti. A ce titre, il a été en charge du programme de relèvement de la Turquie au lendemain de la crise financière dévastatrice qui a touché le pays en février 2001. En août 2002, une fois la crise surmontée, il a démissionné de ses fonctions ministérielles et rejoint le Parti populaire républicain (centre-gauche), et a été élu au Parlement en novembre de la même année.

Kemal Derviş est titulaire d’une licence d’économie (avec mention) et d’une maîtrise d’économie (avec mérite) de la  « London School of Economics » ainsi que d’un doctorat de l’Université de Princeton. De 1973 à 1977, il a été membre des facultés d’économie de l’Université technique du Moyen-Orient puis de l’Université de Princeton. En 1977, il a rejoint la Banque mondiale, où il a travaillé jusqu’à son retour en Turquie en 2001.

Au sein de la Banque mondiale, M. Derviş a occupé différentes responsabilités, notamment celle de Chef de la division de la Stratégie industrielle et commerciale et de Directeur du Département de l’Europe centrale après la chute du mur de Berlin. A ce poste, il devait par la suite coordonner l’appui de la Banque mondiale et de la communauté des donateurs en faveur du processus de paix et de reconstruction aux Balkans, notamment en Bosnie. En 1996, il est devenu Vice-président de la Banque mondiale pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, appuyant activement le processus de paix au Moyen-Orient. En 2000, Kemal Derviş est devenu Vice-président de Lutte contre la pauvreté et gestion économique. A ce titre, il a été en charge des programmes et politiques mondiales de lutte contre la pauvreté de la Banque mondiale. Il a été également responsable de la coordination opérationnelle sur les questions institutionnelles et de politique internationale avec d’autres institutions, notamment le système des Nations Unies, le Fonds monétaire international (FMI) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Kemal Derviş a participé activement à divers réseaux européens et internationaux, dont le Forum progressiste mondial et le Réseau progressiste de la gouvernance. Il a été membre du Groupe de travail international sur les biens publics mondiaux co-présidé par Ernesto Zedillo, ancien Président du Mexique, siégeant également au sein de la Commission spéciale sur les Balkans présidée par Giuliano Amato, ancien Premier ministre de l’Italie. Il a coopéré avec le Programme de gouvernance économique mondial à Oxford et avec le Centre du développement mondial de Washington. Kemal Derviş est actuellement membre de la Commission sur la croissance et le développement, un organe parrainé par la Banque mondiale et d’autres organisations et présidé par le Professeur et Prix Nobel d’économie M. Mike Spence. Il est également membre de la Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social, créée par le Président français Nicolas Sarkozy et présidée par le Professeur et Prix Nobel d’économie M. Joseph Stiglitz. M. Derviş est également membre des comités consultatifs du Centre d’études économiques et de politique extérieure (EDAM) ainsi que de la Fondation des études économiques et sociales turque (TESEV). Il est également conseiller auprès de l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (IPEMed). Toutes ces activités ont pour objectif commun de trouver des moyens de placer la mondialisation dans le cadre d’un processus plus stable et inclusif ainsi que de renforcer la coopération internationale.

Kemal Derviş a publié de nombreux articles dans des revues universitaires ainsi que dans des publications d’actualité, sur des thèmes divers allant des modèles mathématiques de la croissance et de la mobilité sociale, ou des modèles quantitatifs du commerce, à la question de l’élargissement de l’Union européenne en passant par les relations transatlantiques (en allemand, anglais, français et turc, puisqu’il parle couramment ces quatre langues.) M. Derviş a coécrit un ouvrage intitulé « Modèles d’équilibre général pour les politiques de développement », publié en 1982 chez l’éditeur « Cambridge University Press », livre qui devait devenir un manuel scolaire largement utilisé dans les années 80 en matière de développement économique. En coopération avec le Centre du développement mondial, il a publié un nouvel ouvrage intitulé « Une meilleure mondialisation » (« Brookings Press », mars 2005), qui traite des questions du développement mondial et de la réforme institutionnelle internationale.

Le poste d’Administrateur du PNUD
L’Administrateur du PNUD est nommé par le Secrétaire général, nomination qui doit être confirmée par l’Assemblée générale, pour un mandat de quatre ans. Le premier Administrateur du PNUD est Paul G. Hoffman, nommé en 1966, David Owen, qui dirigeait le Programme élargi d’assistance technique (PEAT), organisation d’où le PNUD est issu, étant son Co-administrateur. Rudolph A. Peterson a été nommé Administrateur en 1972 et a été suivi par Bradford Morse en 1976; William H. Draper lll, en 1986, James Gustave Speth en 1993 et Marc Malloch Brown, 1999-2005.