Helen Clark, Administrateur du PNUD


Helen Clark a pris ses fonctions d'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement le 20 avril 2009. Elle est la première femme à assumer la direction de l’organisation et assure également la présidence du Groupe des Nations Unies pour le développement.

Avant d’être nommée au PNUD, Mlle Clark a été plusieurs fois premier ministre de la Nouvelle-Zélande. Durant ses trois mandats successifs entre 1999 et 2008, elle s’est activement engagée dans l'élaboration de politiques et la mise en œuvre d’actions de mobilisation dans les domaines international, économique, social et culturel.

Lire la biographie complète

Vidéo

Actualités

Le PNUD endeuillé par un accident d'avion en RDC

Des membres du personnel des Nations Unies en poste en République démocratique du Congo (RDC) étaient au nombre des victimes qui ont péri dans l’accident d’avion survenu lundi à Kinshasa. L’appareil, qui repartait vers la capitale en provenance de Kisangani, transportait 29 passagers, dont des membVoir

Burkina : Les communautés au sein de la lutte contre le VIH

Enregistrement des nouveaux visiteurs à l'Association Trait d'Union des Jeunes du Burkina FasoLe dernier jour de sa visite officielle au Burkina Faso, l’Administrateur du PNUD  Helen Clark a visité l'une des 176 associations appuyées par le PNUD dans la lutte contre le VIH / sida. A cette occaVoir

Helen Clark salue les progrès effectués au Mali

 Helen Clark et le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, au Mali.L’Administrateur du PNUD, Helen Clark, s’est rendue à Tombouctou lors de la première journée de sa visite de trois jours au Mali.  Sur place, la responsable de l’agence de développement de l’ONU Voir

Helen Clark rencontre le Ministre des Affaires étrangères de Tanzanie

Helen Clark avec le Ministre tanzanien des affaires étrangères, Bernard Kamilius MembeDar es Salaam -  La chef du PNUD Helen Clark a rencontré aujourd’hui le Ministre tanzanien des affaires étrangères et de la coopération internationale, Bernard Kamilius Membe, lors de la première journée deVoir