493738514


S.E. Ambassadeur Bessho,

S.E. Président de l'Assemblée Générale

Invités distingués,

Je suis heureux d'être avec vous ce soir à l'occasion de cette célébration de la Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis 2017. Je voudrais d'emblée remercier le gouvernement du Japon pour son aimable soutien au PNUD en matière de préparation aux tsunamis, soulignant l'importance d'une action concrète sur le terrain pour mettre en oeuvre le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe.

Ceux d'entre vous qui ont assisté à la table ronde d'aujourd'hui ont vu la vidéo produite par le PNUD, qui présentait les exercices d'évacuation en cas de tsunamis survenus dans toute la région Asie-Pacifique. La vidéo que vous avez vue - et qui sera également présentée ce soir - n'est qu'un instantané d'une initiative beaucup plus vaste qui couvre 18 pays et qui, jusqu'à présent, a aidé à évaluer les risques de tsunami : concevoir des procédures d'urgence et des plans d'évacuation ; effectuer des exercices d'évacuation ; et aider à renforcer la sensibilisation.

Je suis heureux de dire que depuis le début du projet en juillet, des exercices d'évacuation ont été menés dans 16 écoles en Indonésie, aux Maldives, aux Samoa, aux ïles Salomon aux Tonga et au Vietnam, profitant à plus de 6000 étudiants, enseignants et personnel. Des protocoles d'accord ont également été signés avec des hôtels à Bali, en Indonésie, leur permettant de servir de points d'évacuation en cas de besoin. Il est important de noter que des mesures pratiques et vitales telles que celles-ci sont au cœur du cadre de Sendai.

À une plus grande échelle, et pour compléter les exercices et la sensibilisation au tsunami, le PNUD collabore avec ses partenaires indonésiens pour concevoir une base de données sur les risques de tsunamis qui fournira des informations essentielles aux décideurs et aux praticiens, aboutissant ainsi à une meilleure résilience. Des mesures similaires sont en cours dans les pays de la région avec le soutien de l'Université de Tohoku et de Fujitsu Ltd., qui sont toutes deux des partenaires clés du PNUD pour la réduction des risques de catastrophe.

Bien sûr, bien que nous soyons heureux de voir des résultats aussi significatifs dans un laps de temps aussi court, je serais négligent si je ne signalais pas qu'il y a beaucoup, beaucoup plus de pays qui sont touchés par les tsunamis. Un élément clé du projet Japon-PNUD est donc de construire une solide campagne de communication qui contribue à la sensibilisation dans toute la région et à travers le monde. À cet égard, une solide campagne de communication, menée par nos collègues de Bangkok et soutenue par l'UNISDR, est en cours. Cela a inclus des blogs, des éditoriaux, des médias sociaux et, bien sûr, les vidéos auxquelles j'ai fait référence.

Le PNUD apprécie énormément notre partenariat avec le Japon pour la réduction des risques de catastrophe, ainsi que notre histoire de collaboration avec l'UNISDR, Fujitsu et l'Université Tohoku, ainsi qu'avec beaucoup d'autres dans cette salle.

Avant de conclure, je voudrais réitérer l'importance de la réduction des risques de catastrophe dans les initiatives de développement. Le cadre de Sendai - le premier des principaux cadres de 2015 à être publié - et une feuille de route pour renforcer la résilience et renforcer le développement contre les catastrophes. Des initiatives telles que le projet tsunami, ainsi que d'autres qui mettent l'accent sur des résultats concrets qui sauvent des vies et des ressources, sont essentielles à l'avenir.

 

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe