Photo: iStock.com/RainervonBrandis


New York - 
La dynamique en faveur de la protection et de la régénération des océans a connu une accélération rapide, en particulier depuis la Conférence sur les océans (en anglais) de 2017. Cependant, l’atteinte d’un certain nombre des cibles de l’ODD 14 - Vie aquatique a pris du retard. Entre la surpêche, la pollution, la destruction des habitats et les multiples impacts du changement climatique sur les écosystèmes océaniques, les océans n’ont jamais été confrontés à un ensemble de menaces aussi diversifié.

Le PNUD lance un nouvel appel à l’action à travers son Défi Innovation Océan dont le but consiste à accélérer les progrès accomplis par rapport aux cibles de l’ODD 14 en soutenant des innovations transférables, reproductibles et évolutives. Les subventions accordées dans le cadre de cette initiative s’élèvent de 50 000 USD à 250 000 USD.

Le premier défi d’une série à venir est axé sur l’ODD 14.1: Prévention et réduction de la pollution marine, et reconnaît l’urgence croissante de lutter contre la pollution provenant surtout des plastiques et des nutriments.

 « À une époque où les océans et les mers du monde sont soumis à des pressions sans précédent, cette initiative met en lumière des approches innovantes, entrepreneuriales et créatives susceptibles d’accélérer la restauration et la protection des océans et des côtes », déclare Achim Steiner, Administrateur du PNUD.

« Soutenir l’économie bleue de cette manière peut nous aider à atteindre l’ODD 14 – tout en dynamisant le développement économique et en contribuant à la réduction de la pauvreté et des inégalités. »

De la pêche à l’aquaculture en passant par l’agriculture industrielle, le statu quo ne produira pas les changements transformationnels nécessaires pour lévoluer vers une utilisation réellement durable des océans.

« Avec quatre des dix cibles de l’ODD 14 arrivant à échéance en 2020, l’année à venir est cruciale pour le bien-être des océans. La Conférence des Nations Unies sur les océans, qui se tiendra du 2 au 6 juin 2020 à Lisbonne, revêtira un rôle particulièrement important dans le soutien à la mise en œuvre de l’ODD 14 », explique Peter Thomson, envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les océans.

« Pour atteindre l’ODD 14, nous devons sortir des sentiers battus et proposer des technologies, des politiques, des réglementations et des instruments financiers innovants. À cet égard, le nouveau Défi Innovation Océan du PNUD vient utilement compléter le nombre croissant d’incubateurs et d’accélérateurs de projets consacrés aux océans. »

Pour participer au Défi Innovation Océan :

  • Les innovations soumises peuvent porter sur des initiatives d’avant-garde dans le domaine politique, réglementaire, financier et économique, ou sur d’autres types d’actions se rapportant à des activités basées à terre ou en mer.
  • Les concepts initiaux peuvent être soumis par des entités publiques ou privées, y compris des gouvernements, des entreprises privées (notamment des start-up), des ONG/OSC, des entités des Nations Unies, des établissements universitaires et des organisations intergouvernementales.
  • Les défis doivent être mis en œuvre dans les pays en développement et bénéficier aux parties prenantes de ces pays, mais il peuvent être soumis par des porteurs de projets de pays en développement ou développés.

Pour plus d’informations et pour soumettre un concept préliminaire, consultez le site web du Défi Innovation Océan à l’adresse www.oceaninnovationchallenge.org.

 

Contact médias

Sangita Khadka, sangita.khadka@undp.org ; Tél. : +1 212 906 5043

Icon of SDG 06 Icon of SDG 14

PNUD Dans le monde