UNDP-Africa-Journey-to-Extremism-2017
Photo: PNUD

Oslo, Norvège – Le Centre de gouvernance du PNUD basé à Oslo (OGC) entame une réunion de deux jours sur la prévention de l'extrémisme violent (PEV), en partenariat avec le Ministère norvégien des Affaires étrangères. Les sessions comprendront des discussions sur les leçons apprises sur le rôle des médias, des femmes et des jeunes dans la prévention de l'extrémisme violent, ainsi que sur la réintégration effective des ex-combattants terroristes.

L'objectif de cette réunion mondiale est d'évaluer les progrès réalisés en matière de recherche, de programmation et d'appui aux politiques depuis la dernière réunion en 2016 et d'offrir de nouvelles recommandations visant à renforcer les efforts futurs du PNUD et ses interventions dans le cadre du Programme mondial du PNUD sur les solutions de développement pour la prévention de l'extrémisme violent (2017-2020) (en anglais).

La réunion rassemble des décideurs politiques de premier plan, des praticiens, des gouvernements nationaux, des organisations de la société civile, des institutions multilatérales, des universitaires et des groupes de réflexion d'un large éventail de pays.

« Les réponses sécuritaires ne suffisent pas pour s'attaquer aux causes profondes de l'extrémisme violent. Lorsque les jeunes ne peuvent pas trouver d'emploi, connaissent des cycles de conflit et de pauvreté et n'ont aucun espoir en l'avenir, ils sont très susceptibles de rejoindre des groupes extrémistes », a déclaré Achim Steiner, Administrateur du PNUD. « En travaillant ensemble, les programmes contre-terroristes et de développement des Nations Unies peuvent s'attaquer aux problèmes interconnectés de risque, de réaction et de prévention de l'extrémisme violent et mieux aider les pays à faire face à cette menace croissante. »

L'assistance des Nations Unies dans la PEV est axée sur la demande d'un nombre croissant d'États membres du monde entier qui demandent un soutien par le partage de bonnes pratiques et de projets concrets de renforcement des capacités. Plus des deux tiers des initiatives du Bureau de lutte contre le terrorisme de l'ONU (UNOCT en anglais) sont consacrées à la lutte contre les conditions propices à la propagation du terrorisme. Quinze entités des Nations Unies, y compris le PNUD, mettent en œuvre plus de 260 projets PEV dans 84 pays.

Réaffirmant que le terrorisme ne doit être associé à aucune religion, ethnie ou race, Vladimir Voronkov, chef du UNOCT, a déclaré que la prévention des conflits et le développement durable sont la première ligne de défense contre le terrorisme. Il a également souligné la nécessité de mieux coordonner les efforts de l'ONU afin d'éviter les redondances et les doubles emplois tout en maximisant l'impact des efforts sur le terrain.

À cet égard, M. Steiner et M. Voronkov ont signé un mémorandum d'accord en marge de la réunion afin d'améliorer la collaboration entre l'UNOCT et le PNUD. Concrètement, le mémorandum d'accord améliorera la coopération dans trois domaines stratégiques: le partage de l'information, la sensibilisation et le soutien au développement et à la mise en œuvre des plans d'action nationaux relatifs à la PEV aux États membres demandeurs.

M. Voronkov s'est félicité du soutien des équipes de pays du PNUD qui bénéficient d'une connaissance indispensable du terrain et de relations étroites avec les gouvernements. « J'espère que grâce à la conclusion du nouveau protocole d'accord, nous renforcerons nos efforts communs pour soutenir plus efficacement les États membres et faire une réelle différence sur le terrain », a-t-il déclaré.

M. Voronkov et M. Steiner ont tenu des réunions bilatérales conjointes avec de hauts responsables du gouvernement norvégien et ont rendu hommage aux victimes de l'attentat terroriste de 2011.

 

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe