Une campagne inédite de l'ONU pour mettre fin au commerce illégal de la vie sauvage

25 mai 2016

Nairobi  – L'Organisation des Nations Unies, soutenue par des célébrités du monde entier, a lancé aujourd'hui une campagne inédite pour la lutte contre le commerce illégal de la vie sauvage, responsable de la quasi extinction de certaines espèces, privant les pays de leur patrimoine naturel et profitant aux réseaux criminels internationaux.

« Chaque année, des milliers d'animaux sont tués illégalement, la plupart du temps par des réseaux criminels organisés motivés par le gain et le profit » affirme le Secrétaire général Ban Ki-moon. « J'appelle les gouvernements et les peuples du monde entier à soutenir la nouvelle campagne des Nations unies, « Wild for Life », qui vise à mobiliser les peuples du monde afin de mettre fin à ce commerce destructeur. Préserver la vie sauvage est crucial pour le bien-être de tous, tout comme pour celui de la planète. »

#WildforLife, campagne lancée aujourd'hui lors de la seconde Assemblée des Nations Unies pour l'environnement (UNEA-2) à Nairobi devant les ministres de l'environnement des quatre coins de la planète, a pour but de mobiliser des millions de personnes à prendre des mesures contre le commerce illégal

La campagne est initiée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) et la Banque mondiale.

Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE, le mannequin Gisele Bündchen se bat pour les tortues de mer, le quadruple footballeur Africain de l'année Yaya Touré (Manchester City, Côte d'Ivoire) pour les éléphants et Ian Somerhalder (Vampire Diaries, Lost) pour les pangolins.

Ils seront rejoints par des célébrités de Chine, d'Inde, d'Indonésie et du Vietnam afin de plaider pour la conservation des espèces animales telles que les orangs-outans, les tigres, les rhinocéros, les calaos casqués et encourageront les citoyens à mettre fin à la demande qui entretient le commerce illégal.

« Cela m'attriste, qu'au 21ème siècle, avec tout notre savoir et notre pouvoir, nous entendions des récits relatant que les animaux sauvages sont menacés d'extinction par l'homme », a déclaré l'ambassadrice de bonne volonté du PNUE Gisele Bündchen. «Il est évident que seule une action radicale, un changement total des mentalités pourra changer le cours des choses et il faudra que tout le monde accepte de relever le défi et soutienne la campagne du PNUE « Wild for Life » (en anglais).

« La connaissance représente un certain pouvoir et le moment est venu de mettre fin à tout commerce illégal d'espèces sauvages avant que le choix ne soit plus entre nos mains. Il est évident que seule une action radicale, un changement total des mentalités pourra changer le cours des choses » affirme Gisele Bündchen. « Lorsque je prends conscience de la capacité des humains à relever des défis, je garde espoir, je dois assumer cette responsabilité à mon tour. Je demande à chacun d'entre nous de trouver la source d'inspiration et le courage de mettre fin à cette crise. Aujourd'hui je donne mon nom pour changer la situation des tortues de mer. »

Entre 2010 et 2012, 100 000 éléphants ont été tués pour leur ivoire en Afrique. Trois rhinocéros sont tués chaque jour et le rhinocéros noir d'Afrique de l'Ouest est d'ores et déjà éteint. Les pangolins sont les mammifères les plus braconnés dans le monde. Les grands singes sont également déjà éteints dans plusieurs pays africains.

La campagne incite tous les participants à trouver leur espèce de coeur et à recourir à leur sphère d'influence pour mettre fin au commerce illégal de la vie sauvage, quels qu'en soient les impacts pour eux.

Le profit issu du commerce illégal de la vie sauvage se retrouve pour la plupart du temps dans les poches des réseaux criminels internationaux, menaçant la paix et la sécurité, et portant atteinte aux moyens de subsistance des communautés locales dépendant du tourisme.

Mettre fin à ce commerce est également crucial pour parvenir à atteindre les Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) dans la mesure où il menace la biodiversité du pays, les moyens de subsistance des communautés et trouble la paix. L'ODD 15 en particulier est un appel à la protection de la faune et de la flore et des écosystèmes dont elles dépendent, y compris les cibles relatives à l'offre et la demande des produits issus du commerce illégal de la vie sauvage.

Les hommes et femmes politiques, ainsi que les dirigeants d'entreprise prendront des engagements au cours d'UNEA-2 et dans les jours précédents la Journée mondiale de l'environnement (JME), dont le thème « Libérez votre instinct sauvage pour protéger la vie » vient en écho à la campagne. L'Angola, pays organisateur de la JME, s'engagera de manière significative pour lutter contre le commerce illégal d'ivoire à l'occasion de cette journée.

Le chanteur du groupe Steppenwolf, John Kay, a également fait don de l'utilisation de Born to be Wild, une des trois licences internationales de musique majeures de l'histoire - à la campagne.

Rejoignez notre campagne en visitant notre site internet https://wildfor.life/ et en utilisant le hashtag #Wildforlife sur Twitter afin de partager votre animal de coeur et votre engagement.

 

Contacts

Michael Logan, PNUE, michael.logan@unep.org, +254 725 939 620.

Sangita Khadka, PNUD, sangita.khadka@undp.org, +212 906 5043

Kevin Town, UNODC, kevin.town@unodc.org, + 431 26060 5575

Liu Yuan, Cites, yuan.liu@cites.org, +41 22 917 8130

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe