La lutte contre la corruption est essentielle pour réaliser les objectifs anti- pauvreté

28 oct. 2011

Marrakech, Maroc – « Pour réaliser les OMD, les pays doivent faire plus pour éliminer les obstacles à la bonne gouvernance et intégrer des stratégies anti-corruption dans les prestations de leur secteur public », a déclaré aujourd'hui le chef du Groupe Gouvernance démocratique du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Les OMD sont huit objectifs internationalement convenus en vue d'alléger l'extrême pauvreté avant 2015. Ils comprennent notamment la lutte contre la faim, la mortalité maternelle et infantile, les maladies infectieuses, les inégalités de genre et la dégradation de l'environnement.

« Parmi les principaux obstacles à la réalisation des OMD, on compte la corruption, une gouvernance inadéquate, voire foncièrement mauvaise, au niveau local, national et régional », a dit Geraldine Fraser-Moleketi, Directrice chargée du domaine de pratique de la gouvernance du PNUD.

Mme Fraser-Moleketi s'exprimait au cours d'une réunion de représentants de gouvernements dont les états étaient cosignataires de la Convention des Nations Unies contre la corruption, l'un des premiers pactes internationaux qui encourage la coopération mondiale en matière de lutte contre la corruption.

Plus de 140 pays participaient à la quatrième Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption, consacrée à la prévention et à la lutte contre la corruption vue de la réalisation des OMD.

Géraldine Fraser-Moleketi a également noté que la crise économique récente a remis en question les progrès en matière de développement réalisés jusqu'ici. « Les effets de la crise ont été ressentis de façon inégale tant au sein des régions et entre ces dernières, qu’au sein des classes sociales et des groupes professionnels », a-t-elle expliqué, en soulignant que les segments pauvres et vulnérables de la population souffrent d'une façon démesurée des conséquences de la corruption.

Pour soutenir les efforts des pays en vue d’accélérer la réalisation des OMD au niveau local et national, le PNUD a publié une série de rapports qui fournissent un aperçu des risques de corruption. Ils présentent des exemples de réussite dans différents pays, dont le Ghana, le Kenya, le Malawi et les Philippines, qui ont intégré des efforts anticorruption au développement des secteurs de la santé, de l’éducation et de l’eau.

De plus, le PNUD travaille également avec des pays en transition dans la région des États arabes, y compris l'Égypte, la Libye et la Tunisie, et les conseille sur la façon d'utiliser de façon pratique  la Convention des Nations Unies sur la corruption comme plate-forme pour encourager la transparence et la redevabilité.

Avec plus d’initiatives actives dans le monde, le PNUD collabore avec des pays pour lutter contre la corruption et leur fournit un appui technique et financier pour leur permettre ainsi d'élaborer des législations nationales anticorruption, de mettre en application les conventions, et de créer des organes déontologiques susceptibles de renforcer la transparence et l'obligation de rendre compte.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

M. Anga Timilsina, anga.timilsina@undp.org
M. Arkan El-Seblani, arkan.el-seblani@undp.org.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe