Relever les défis de développement dans la région méditerranéenne

15 mai 2009

Le PNUD et la ville de Malaga annoncent une nouvelle phase de partenariat, destinée à relever les défis de développement dans la région méditerranéenne, grâce à l’utilisation innovante des technologies de l’information et des communications. Malaga annonce une contribution de 300 000 euros, au titre de l’aide versée par les collectivités locales afin de compléter les engagements en cours de l'Espagne aux fins de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement


Photo: UNDP/Geneva
Cécile Molinier, Director of UNDP's Geneva Office,
and Francisco de la Torre, Mayor of Malaga,
sign an MOU to promote and support the expansion of new information technologies in the Mediterranean region.
Genève/Malaga – Le Programme des Nations Unies pour le développement et la Municipalité de Malaga ont signé aujourd’hui un mémorandum d’accord visant à appuyer les efforts de développement des collectivités locales et des gouvernements régionaux dans le bassin méditerranéen grâce à une mise en œuvre novatrice des technologies de l’information et des communications (TIC).

L’ISI@MED (Initiative Société de l'information pour la méditerranée) est le fruit du partenariat initial conclu entre le bureau du PNUD à Genève et le bureau de la Banque mondiale à Marseille, et du processus de consultations extensives engagé avec différents partenaires, notamment la Ville de Malaga. Cette initiative relève des activités du PNUD axées sur les domaines de pratique de la gouvernance démocratique locale et de la réduction de la pauvreté. Son principal objectif stratégique vise à renforcer et à soutenir les efforts de développement déployés dans la région méditerranéenne par l’utilisation effective et efficace des technologies de l’information et des communications.

Au cours de la cérémonie de signature qui s’est déroulée dans la cité portuaire, le maire de la ville, Francisco de la Torre, a annoncé la contribution de Malaga à hauteur de 300 000 euros et a signé un mémorandum d’accord avec le PNUD pour renforcer la coordination et la coopération entre son gouvernement, le PNUD et les gouvernements régionaux dans le bassin méditerranéen. « Nous entretenons des relations ancestrales avec l’ensemble des régions du bassin méditerranéen, qui remontent à plusieurs millénaires », a déclaré Francisco de la Torre. « Dès lors, il est pour nous parfaitement naturel de nous impliquer avec enthousiasme dans cette initiative essentielle pour nous permettre à tous de bénéficier de manière égalitaire des avantages de l'ère de l'information ».

Cécile Molinier, directeur du bureau du PNUD à Genève a qualifié le mémorandum d’accord signé avec la Ville de Malaga d’événement marquant dans les efforts visant à réduire la fracture numérique qui sépare les nantis des défavorisés dans la région méditerranéenne. « Cette initiative constitue également un excellent exemple de ce que notre Secrétaire général appelle la solidarité internationale par le biais du multilatéralisme », a-t-elle ajouté. « Les efforts de développement sont stériles tant qu’ils n’engagent ni n’impliquent l'ensemble des secteurs de la société ainsi que chaque individu à titre personnel. Les technologies de l’information et des communications nous offrent cette opportunité ».

../…

Le nouveau partenariat bénéficie de l’appui du Fond Andalous des Municipalités pour la Solidarité Internationale (FAMSI)), un réseau de municipalités andalouses qui soutient la coopération internationale et intervient sur le plan institutionnel entre le PNUD et l’Agence Espagnole pour la Coopération Internationale au Développement (AECID). La cérémonie de signature s’est déroulée au cours d’un atelier organisé par l’ISI@MED pour explorer les voies et les moyens susceptibles de parvenir à la mise en place d’un partenariat efficace avec le PNUD, à l’appui de cette initiative, et auquel ont participé des représentants issus des collectivités locales et régionales et des organisations de la société civile à l’échelle de l'ensemble du territoire espagnol.

Lancée en janvier 2009 et gérée par le bureau du PNUD à Genève, l’initiative ISI@MED fait l’objet d’une mise en œuvre en deux phases (2009-2011 et 2011-2013). Elle s'articule autour de trois gammes de services distinctes, destinées à traiter respectivement les défis du développement local, la modernisation des services publics et l'amélioration de la capacité de planification stratégique, ainsi que l’habilitation et l’emploi des jeunes.  L’ISI@MED s’inscrit dans le cadre de la nouvelle approche du PNUD visant à intégrer l'ensemble des parties prenantes dans un multilatéralisme de type nouveau.

L’ISI@MED fait partie du Hub for Innovative Partnerships, implanté à Genève, et s'aligne sur le programme ART, une initiative d’assistance au développement international qui soutient les autorités nationales et les collectivités locales pour une meilleure mise en œuvre et une coordination plus efficace de leurs politiques de décentralisation. Le programme ART vise à faciliter la coopération, notamment au niveau sous-national, entre les nombreuses organisations et entités impliquées dans l’appui aux processus nationaux de développement humain, à savoir les gouvernements nationaux, les collectivités régionales et locales, la société civile, le monde universitaire, les organisations non gouvernementales et le secteur privé. « Nous considérons qu’une application judicieuse des technologies de l’information et des communications constitue un outil efficace pour réaliser, à l'échelon local, un développement économique et social équitable et cohérent », a déclaré Cécile Molinier.

ContactsPour obtenir de plus amples informations à ce sujet, visitez www.undp.org/geneva ou contactez Adam Rogers, Conseiller principal en communication au PNUD (adam.rogers@undp.org; +41 22 917 85 41).

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe