Trinité-et-Tobago appuie les élections historiques d'Haïti

20 oct. 2015

Le premier tour des élections présidentielles aura lieu le 25 Octobre, ainsi que le second tour des élections législatives et municipales. Photo: PNUD en Haïti

New York – Trinité-et-Tobago a versé 1 million de dollars US pour soutenir le processus électoral en cours en Haïti lors d'une cérémonie aujourd'hui, réaffirmant ainsi un engagement fort pour la consolidation démocratique du pays, essentielle pour la stabilisation et le développement durable.

Cette première contribution financière d'un voisin des Caraïbes au panier de fonds pour le processus électoral d'Haïti arrive tout juste cinq jours avant l'avant-dernier tour de scrutin. Près de six millions d'Haïtiens sont admissibles à élire un nouveau président, 139 parlementaires, 1280 élus locaux et 140 cartels municipaux . Il convient de faire remarquer que c’est la troisième fois consécutive dans l'histoire que les Haïtiens vont élire démocratiquement un président, après l'achèvement de deux mandats présidentiels de cinq ans.

"Mon pays est très reconnaissant pour cette généreuse contribution de notre voisin des Caraïbes, Trinité-et-Tobago, pour son soutien à ce processus électoral historique qui a lieu à un moment capital pour notre pays", a témoigné l'Ambassadeur Denis Régis, Représentant permanent d'Haïti auprès de l'Organisation des Nations Unies.

"Nous devons tous beaucoup à Haïti, qui a joué un rôle dans les Caraïbes et au-delà, en encourageant d'autres pays à lutter pour l'indépendance durant les siècles passés ", a déclaré l'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Trinité-et-Tobago Eden Charles lors de la cérémonie au bureau de la mission de l’Organisation des Nations Unies de Trinidad-and- Tobago. « J’ai été récemment témoin de grands progrès dans notre pays voisin et je suis heureux que la Trinité-et-Tobago puisse soutenir les élections historiques d'Haïti."

Le premier tour des élections présidentielles aura lieu le 25 Octobre, ainsi que le second tour des élections législatives et municipales. Si aucun candidat n'arrive à atteindre la majorité absolue des voix au premier tour (plus de 50 pour cent), un second tour des élections présidentielles, avec les élections locales, aura lieu le 27 Décembre.  Ainsi, le cycle électoral le plus complexe dans l'histoire d'Haïti sera complété par l'installation démocratique de la 50e législature le 11 Janvier et la prestation de serment d'un nouveau président le 7 Février.

«La généreuse contribution de Trinité-et-Tobago réaffirme l'importance du soutien intrarégional pour le développement durable et la gouvernance démocratique», a déclaré Jessica Faieta, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur régional pour l'Amérique latine et les Caraïbes du PNUD, qui, à la demande d'Haïti, gère-le panier de fonds électoral et fournit un appui technique au Conseil Electoral Provisoire (CEP) en Haiti

"Il est essentiel de reconnaître l'engagement et les efforts du Gouvernement et du peuple Haïtien à travailler pour mener à bien ce cycle électoral complexe, dans un environnement serein, ce qui est fondamental pour rétablir l'équilibre institutionnel et avancer vers le développement à long terme», ajoute  Mme. Faieta.

Suite à une réunion de partenaires internationaux le 16 Juillet au siège de l'ONU à New York, les bailleurs et partenaires avaient promis un montant supplémentaire de 10,5 millions de dollars pour les élections haïtiennes. Le Gouvernement d'Haïti reste non seulement le plus grand contributeur, avec une récente contribution supplémentaire de 300 millions de gourdes haïtiennes (environ 5,7 millions de dollars), mais a également rassuré que le troisième tour des élections de 2015 sera entièrement financé. D'autres gouvernements contributeurs sont l'Argentine, le Brésil, le Canada, le Japon, le Mexique, la Norvège, les États-Unis et l'Union européenne.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe