Guinée-Bissau : second tour de la présidentielle

19 mai 2014

Une électrice vote pour le second tour des présidentielles. Photo: PNUD Guinée-Bissau

Après un premier tour couronné de succès et un taux de participation de 88 % (un record dans l’histoire des élections démocratiques du pays) la Guinée-Bissau a organisé le second tour de la présidentielle ce dimanche 18 mai.

Pour préparer le scrutin, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a apporté son assistance technique à la Commission électorale nationale. L’organisation a commandé et distribué 805 000 bulletins de vote et documents électoraux (feuilles de résultats, listes électorales, etc.) en Guinée-Bissau et dans des pays d'accueil de la diaspora bissau-guinéenne, tels que le Cap-Vert, l'Espagne, la France, la Gambie, la Guinée (Conakry), le Portugal et le Sénégal.

« Le premier tour s'est bien déroulé. Les électeurs ont voté dans le calme. J'espère qu'il en sera de même pour le second tour et que les candidats accepteront les résultats qui, je le souhaite, traduiront la volonté populaire, » a déclaré Mariam Djalo, une électrice de Cuntum Madina, un quartier de Bissau.  

Outre l'appui du PNUD, un réseau de 1 000 éducateurs civiques a participé au processus à travers des programmes de sensibilisation et des appels à une participation massive au scrutin.
Pour le second tour, le réseau d'éducateurs civiques s'était fixé pour principal objectif de réduire le nombre de bulletins nuls, 100 000 au premier tour, jugé trop élevé.

« Cette dernière phase de l'élection marque l'aboutissement d'un long processus qui, nous l'espérons, débouchera non seulement sur le rétablissement de l'ordre constitutionnel, mais aussi mettra fin à la politique d'exclusion et à la culture de l'impunité. L'ONU et les autres partenaires du pays souhaitent renouer le dialogue avec le Gouvernement et le peuple bissau-guinéens en vue de bâtir un État responsable et une nation résiliente, » a déclaré M. Gana Fofang, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident de l'ONU et Représentant du PNUD en Guinée-Bissau.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe