Présidentielles au Mexique : une nouvelle plateforme en ligne pour assurer la transparence

29 juin 2012

Les élections du dimanche 1er juillet au Mexique font l’objet d’une initiative originale en faveur de la transparence. Une nouvelle plateforme en ligne, ou « boîte aux lettres citoyenne », permet aux citoyens et à 43 associations d’observateurs de rendre compte et de s’informer, en temps réel, du déroulement du scrutin. Toute plainte peut être mise en ligne, par email ou Twitter.

Cette initiative est l’œuvre du Fonds d’appui à l’observation électorale, un partenariat entre le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Institut fédéral électoral,le Tribunal électoral du pouvoir judiciaire de la fédération et des organisations de la société civile. Le Fonds appuie la professionnalisation des groupes d’observateurs locaux et offre une assistance technique et un financement en vue de l’amélioration de leurs capacités.

« Le Mexique a une démocratie dynamique, surtout parce qu’elle progresse constamment. Ainsi, les informations générées sur cette plateforme pourront servir lors de scrutins suivants », a expliqué María del Carmen Sacasa, représentante résidente du PNUD dans ce pays.

D’autre part, cette plateforme est reliée à un bureau spécial du ministère chargé de la lutte contre la fraude électorale, qui recueille et valide les rapports d’incidents et leur donne une suite légale le cas échéant.

Outre la « boîte aux lettres citoyenne », le Fonds promeut aussi études nationales sur des questions telles que la liberté d’expression ou la justice électorale, et des études comparatives menées par des organismes internationaux.

Près de 80 millions de Mexicains doivent se rendre aux urnes ce dimanche pour élire un nouveau président, 128 sénateurs et 500 députés.  Il y aura également des élections dans 15 circonscriptions fédérales dont 7 concernent les postes de gouverneurs d’États, de chef de gouvernement du district fédéral de la capitale, ainsi que postes de députés locaux ou de maires.

Depuis 1994, le PNUD suit de près les progrès en matière d’observation électorale au Mexique. Le type d’accompagnement offert au pays a également évolué. Alors qu’il portait principalement dans les années 90 sur la seule journée des élections, il concerne aujourd’hui presque toutes les phases du cycle électoral, avant, pendant et après le scrutin.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe