Programme de développement post-2015


Une fillette parle du monde qu'elle veut pour 2015 en Zambie.

Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000. Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. 

Pour que tous les citoyens de la planète puissent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, le PNUD et le Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD) ont facilité une conversation mondiale sans précédent :

  • Près de 5 millions de personnes dans plus de 190 pays ont « voté » pour leurs principales priorités de développement dans le cadre de l’enquête MY World, disponible en 17 langues.
  • L'education, l'accès aux services de santé et de meilleurs perspectives d'emploi sont parmi les principales préoccupations.
  • Des centaines de milliers personnes ont participé à des dialogues sur les priorités nationales dans 88 pays, ainsi qu’à 11 consultations internationales sur des thèmes tels que la sécurité alimentaire et la gouvernance. 
  • Le site "Le monde que nous voulons" héberge toutes les consultations et fournit une analyse visuelle de données qui permet de cartographier les questions et les dialogue à travers le monde .

Le PNUD et ses partenaires du GNUD, qui réunit 32 fonds et programmes des Nations Unies, ont essayé de faire en sorte que les diverses parties prenantes participent aux discussions , y compris les groupes les plus vulnérables, les femmes , les jeunes , les personnes handicapées et les entreprises du secteur privé , ainsi que tous les niveaux du gouvernement.

Une synthèse complète des consultations nationales et thématiques , ainsi que les votes MY World , est fournie dans le rapport A Million Voices : Le monde que nous voulons - un avenir durable pour tous , publié en septembre 2013. Ces analyses ont informé le travail du Groupe de personnalités éminentes de haut niveau sur le programme de développement post- 2015, mis en place par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon , et continuent à alimenter le processus multilatéral formel.

En mai 2013, le Groupe de haut niveau a publié son rapport , un nouveau partenariat mondial : éradiquer la pauvreté et transformer les économies par le développement durable , qui définit un programme universel pour éradiquer l'extrême pauvreté de la surface de la terre en 2030 , et tenir la promesse d'un développement durable.

Le Secrétaire général des Nations Unies a présenté son rapport sur ​​les OMD et l'agenda post- 2015, " une vie de dignité pour tous: accélérer les progrès vers les Objectifs du Millénaire pour le développement et avancer le programme de développement des Nations Unies au-delà de 2015 " aux États membres lors de l'Assemblée générale en Septembre 2013.

Alors que les consultations nationales et thématiques ont porté sur les questions et les domaines potentiels à inclure dans un nouveau programme de développement , les soi-disant «moyens de mise en œuvre» sont  de plus en plus au cœur du débat.

Le système de développement des Nations Unies a donc créé un forum sous la forme de six Dialogues où les groupes et personnes intéressées peuvent apporter idées et propositions pour la mise en œuvre de l'agenda post -2015 dans leur pays et au niveau mondial.

Les objectifs des Dialogues sont de mettre à profit les leçons apprises et la sagesse collective des citoyens à travers le monde , afin de convaincre les décideurs qu'un agenda post -2015 ambitieux peut être mis sur pied, et de favoriser l'appropriation , l'amélioration des structures de planification et des partenariats pour sa mise en oeuvre.

Les résultats provisoires des discussions , l'engagement en ligne et apports de la recherche sont résumés dans le rapport " Mettre en oeuvre le programme de développement pour l’après-2015" présenté aux États membres le 25 Septembre 2014. Les conclusions du rapport proviennent des six Dialogues et révèlent plusieurs grands principes pour une mise en œuvre réussie du nouvel agenda de développement: la participation , l'inclusion et la nécessité de capacités et le renforcement des partenariats .

Avant la fin de 2014 , le Secrétaire général des Nations Unies a été invité à préparer un «rapport de synthèse» couvrant l'ensemble des processus et des rapports relatifs à l'après-2015 , y compris les consultations de l'ONU .

Les négociations des États membres devraient commencer au début de 2015 et seront basées sur le document final du Groupe de travail pour les objectifs de développement durable, qui comprend actuellement 17 buts et 169 cibles .

Pour plus d'information, veuillez nous contacter.