Programme de développement post-2015


Marta Vieira da Silva, Ambassadeur de bonne volonté du PNUD, fait la promotion de la campagne My World 2015.

Le PNUD a entamé une conversation mondiale sans précédent grâce à laquelle tous les citoyens peuvent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, après l'échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000.

Cette conversation mondiale s'appuie sur les besoins, l'expérience et l'expertise des citoyens de la planète:

  • Dans près de 100 pays, des groupes de citoyens appuyés par l'ONU organisent des conférences et des ateliers pour déterminer ce qui doit être inclus dans le prochain programme mondial de développement.
  • Des milliers de personnes, y compris des experts internationaux, participent en personne ou en ligne à ces consultations thématiques mondiales sur la manière d'intégrer les onze points suivants à l'agenda post-2015: les inégalités, la santé, l'éducation, la croissance et l'emploi, l'environnement, la gouvernance, les conflits et la sécurité, la dynamique des populations, la faim, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'énergie et l'eau.
  • My World, une enquête mondiale disponible en 10 langues, invite les gens à voter pour six des 16 priorités qui devraient faire partie du prochain programme de développement.

Le PNUD et ses partenaires du Groupe de développement des Nations Unies, qui réunit 32 fonds et programmes des Nations Unies, s'assurent que des acteurs variés et représentant divers milieux participent aux discussions, y compris les entreprises du secteur privé ainsi que tous les les niveaux du gouvernement ainsi que les groupes les plus vulnérables dont les femmes, les jeunes et les personnes handicapées.

Les résultats de cette conversation mondiale donneront un aperçu de ce que les citoyens de la planète attendent du prochain programme de développement. Son analyse alimenteront le travail du Groupe de haut niveau de personnalités éminentes sur le programme de développement post-2015, mis en place par le Secrétaire général Ban Ki-moon, ainsi que le processus multilatéral formel. Les données recueillies seront mises à la disposition du public plus tard cette année.

Les bureaux de pays et les partenaires peuvent nous contacter pour des questions ou des consultations.

Nos histoires

image

Au Soudan, l’accès à l’eau favorise le développement

Dans l’État du Sud-Kordofan, au Soudan, plus de 10 000 personnes ont un  meilleur accès à l’eau salubre depuis la construction d’un réservoir dans le cadre d’une initiative gérée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Quelque 40 pour cent des habitants de cet État n’ac Plus

image

Aux Maldives, la création de nouvelles entreprises aide à préserver la biodiversité

Il n’y a pas si longtemps, Amira Sulaiman passait ses journées à effectuer des tâches ménagères. Aujourd’hui, elle concocte des remèdes traditionnels, et prépare des baumes de massages et des antidouleurs. Dans la petite cahute qui lui sert de lieu de travail, des arômes subtils de noix de coco, de Plus

image

Bangladesh : changer la vie dans les taudis

Shabdi D’Costa a une quarantaine d'années, et elle parvient tant bien que mal à survivre avec ses trois filles sur le seul salaire de son mari qui s’élève à 1.800 Tk (soit 22 dollars), lorsqu’elle décide de chercher un moyen de sortir de la pauvreté et d’assurer les finances familiales. « Nous avion Plus

image

Bolivie : des milliers de femmes autochtones développent leur patrimoine

Primitiva Jiménez, une femme indigène originaire de Pocona, une municipalité rurale où 87 % de la population vit dans l'extrême pauvreté, explique en quechua : « Ma situation s'est beaucoup améliorée. Ma famille mange mieux et je peux leur donner des fruits tous les jours. » « Semences »,  un p Plus

image

Bosnie-Herzégovine : Une étape franchie vers la fin de la stigmatisation liée au VIH

Avec la naissance d’un bébé né par césarienne d'une mère séropositive, la Bosnie-Herzégovine a franchi une étape importante dans son action pour mettre fin à la stigmatisation et la discrimination associées au VIH. « Nous avons conscience de la quantité de sang que peut générer un accouchement Plus