Programme de développement post-2015


Marta Vieira da Silva, Ambassadeur de bonne volonté du PNUD, fait la promotion de la campagne My World 2015.

Le PNUD a entamé une conversation mondiale sans précédent grâce à laquelle tous les citoyens peuvent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, après l'échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000.

Cette conversation mondiale s'appuie sur les besoins, l'expérience et l'expertise des citoyens de la planète :

  • Plus d'1,8 million de personnes, y compris de nombreux jeunes, ont participé aux discussions autour du programme de développement durable pour l’après-2015 qui viendra remplacer les OMD. 

  • Au cours du premier trimestre 2014, près de 2 millions de personnes dans plus de 190 pays ont « voté » pour leurs principales priorités de développement dans le cadre de l’enquête MY World. 
  • 300 000 personnes de plus ont participé à des dialogues sur les priorités nationales dans 88 pays, ainsi qu’à 11 consultations internationales sur des thèmes tels que la sécurité alimentaire et la gouvernance. 

Des efforts supplémentaires ont été déployés en direction des groupes rarement représentés dans les débats politiques internationaux, tels que les communautés indigènes, les enfants et les jeunes, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres, les entrepreneurs et les propriétaires de petites entreprises, les personnes déplacées, les personnes handicapées et les femmes. L’enquête, qui doit se poursuivre jusqu’en 2015, recueille des votes en ligne et par SMS. Des membres de plus de 700 organisations de la société civile ont également fait du porte-à-porte dans des régions reculées et des bidonvilles pour se rendre auprès des populations n’ayant pas accès aux technologies. 

Leurs préoccupations sont globalement claires et analogues et portent sur la réalisation des OMD, en prenant toutefois davantage en compte les enjeux actuels, à la fois complexes et interconnectés. Alors que les inégalités engendrent de la frustration partout dans le monde, les personnes interrogées réclament, entre autres priorités, l’accès à une éducation et à des soins de santé de meilleure qualité, un gouvernement honnête et plus à l’écoute des citoyens, et de meilleures opportunités d’emploi. 

Le PNUD intervient déjà sur beaucoup de ces fronts et joue un rôle moteur pour favoriser un développement plus durable et inclusif. En 2014, le Groupe de développement des Nations Unies, qui rassemble 32 organismes des Nations Unies, a lancé sous la houlette du PNUD des consultations dans plus de 50 pays sur les modalités de mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015. Les obstacles sont de mieux en mieux définis, et la prochaine étape consistera à déterminer les approches les plus efficaces pour en venir à bout, notamment en continuant d’impliquer les populations.

Pour plus d'information, veuillez nous contacter.

Nos histoires

image

Aux Maldives, la création de nouvelles entreprises aide à préserver la biodiversité

Il n’y a pas si longtemps, Amira Sulaiman passait ses journées à effectuer des tâches ménagères. Aujourd’hui, elle concocte des remèdes traditionnels, et prépare des baumes de massages et des antidouleurs. Dans la petite cahute qui lui sert de lieu de travail, des arômes subtils de noix de coco, de Plus

image

Bangladesh : changer la vie dans les taudis

Shabdi D’Costa a une quarantaine d'années, et elle parvient tant bien que mal à survivre avec ses trois filles sur le seul salaire de son mari qui s’élève à 1.800 Tk (soit 22 dollars), lorsqu’elle décide de chercher un moyen de sortir de la pauvreté et d’assurer les finances familiales. « Nous avionPlus

image

Bateaux touristiques à Gaza : cap vers une vie meilleure

Récemment diplômé en architecture, Raed El-Shorafa, 27 ans, s'attendait à rejoindre les rangs des nombreux chômeurs que compte la bande de Gaza. Malgré son parcours universitaire exemplaire, les perspectives d'avenir étaient maigres. « Je n'avais pas de revenus, » explique Raed. «&nbsPlus

image

Bolivie : des milliers de femmes autochtones développent leur patrimoine

Primitiva Jiménez, une femme indigène originaire de Pocona, une municipalité rurale où 87 % de la population vit dans l'extrême pauvreté, explique en quechua : « Ma situation s'est beaucoup améliorée. Ma famille mange mieux et je peux leur donner des fruits tous les jours. » « Semences »,  un pPlus

image

Bosnie-Herzégovine : Une étape franchie vers la fin de la stigmatisation liée au VIH

Avec la naissance d’un bébé né par césarienne d'une mère séropositive, la Bosnie-Herzégovine a franchi une étape importante dans son action pour mettre fin à la stigmatisation et la discrimination associées au VIH. « Nous avons conscience de la quantité de sang que peut générer un accouchement Plus