Programme de développement post-2015


Marta Vieira da Silva, Ambassadeur de bonne volonté du PNUD, fait la promotion de la campagne My World 2015.

Le PNUD a entamé une conversation mondiale sans précédent grâce à laquelle tous les citoyens peuvent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, après l'échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000.

Cette conversation mondiale s'appuie sur les besoins, l'expérience et l'expertise des citoyens de la planète :

  • Plus d'1,8 million de personnes, y compris de nombreux jeunes, ont participé aux discussions autour du programme de développement durable pour l’après-2015 qui viendra remplacer les OMD. 

  • Au cours du premier trimestre 2014, près de 2 millions de personnes dans plus de 190 pays ont « voté » pour leurs principales priorités de développement dans le cadre de l’enquête MY World. 
  • 300 000 personnes de plus ont participé à des dialogues sur les priorités nationales dans 88 pays, ainsi qu’à 11 consultations internationales sur des thèmes tels que la sécurité alimentaire et la gouvernance. 

Des efforts supplémentaires ont été déployés en direction des groupes rarement représentés dans les débats politiques internationaux, tels que les communautés indigènes, les enfants et les jeunes, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres, les entrepreneurs et les propriétaires de petites entreprises, les personnes déplacées, les personnes handicapées et les femmes. L’enquête, qui doit se poursuivre jusqu’en 2015, recueille des votes en ligne et par SMS. Des membres de plus de 700 organisations de la société civile ont également fait du porte-à-porte dans des régions reculées et des bidonvilles pour se rendre auprès des populations n’ayant pas accès aux technologies. 

Leurs préoccupations sont globalement claires et analogues et portent sur la réalisation des OMD, en prenant toutefois davantage en compte les enjeux actuels, à la fois complexes et interconnectés. Alors que les inégalités engendrent de la frustration partout dans le monde, les personnes interrogées réclament, entre autres priorités, l’accès à une éducation et à des soins de santé de meilleure qualité, un gouvernement honnête et plus à l’écoute des citoyens, et de meilleures opportunités d’emploi. 

Le PNUD intervient déjà sur beaucoup de ces fronts et joue un rôle moteur pour favoriser un développement plus durable et inclusif. En 2014, le Groupe de développement des Nations Unies, qui rassemble 32 organismes des Nations Unies, a lancé sous la houlette du PNUD des consultations dans plus de 50 pays sur les modalités de mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015. Les obstacles sont de mieux en mieux définis, et la prochaine étape consistera à déterminer les approches les plus efficaces pour en venir à bout, notamment en continuant d’impliquer les populations.

Pour plus d'information, veuillez nous contacter.

Nos histoires

image

Rwanda : augmenter les revenus grâce au nettoyage et au recyclage

Par Nausicaa Habimana Kantengwa Les conditions de vie d’Edith, Eugénie et Vestine, trois habitantes de Kigali, la capitale du Rwanda, se sont considérablement améliorées depuis qu’elles ont rejoint une association locale qui vient en aide aux personnes vulnérables pour leur permettre de quitter la rPlus

image

République dominicaine : électrification des quartiers ruraux

A la tombée de la nuit, la lueur des lampes à pétrole et du cuaba, un bois résineux utilisé comme combustible, était la seule source de lumière des résidents de La Cabirma, un village de la côte nord de la République dominicaine. Mais l’achat de carburant pour les lampes à pétrole rognait les maigrePlus

image

Salvador : les femmes mènent la prévention contre le VIH/sida

Parler de sexualité au Salvador est un tabou, en particulier dans les zones rurales où l'accès à l'information et à l'éducation est limité. Angélica Méndez a 33 ans et réside dans le canton d’El Flor à Metapán dans le nord du pays. Elle illustre ce tabou par un exemple : « Une dame vient me troPlus

image

Samoa : Des forêts plus résistantes

À quelques pas des lagons et des récifs de coraux, les épaisses forêts du Samoa jouent un rôle crucial pour préserver l’écosystème diversifié du pays. Les racines des arbres préviennent l’érosion du sol et minimisent les dégâts causés par les inondations. Les forêts et les terres humides couvrent enPlus

image

Soudan du Sud : sensibilisation et lutte contre la stigmatisation au VIH

Enceinte et malade, Alice* s’est rendue à une consultation à l'hôpital où elle a appris, après examen, qu'elle avait le VIH et la tuberculose. Veuve depuis peu, elle a dû laisser ses 4 jeunes enfants à la garde de son père mais, après trois mois d'hospitalisation, elle se porte mieux et a retrouvé sPlus