Programme de développement post-2015


Marta Vieira da Silva, Ambassadeur de bonne volonté du PNUD, fait la promotion de la campagne My World 2015.

Le PNUD a entamé une conversation mondiale sans précédent grâce à laquelle tous les citoyens peuvent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, après l'échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000.

Cette conversation mondiale s'appuie sur les besoins, l'expérience et l'expertise des citoyens de la planète :

  • Plus d'1,8 million de personnes, y compris de nombreux jeunes, ont participé aux discussions autour du programme de développement durable pour l’après-2015 qui viendra remplacer les OMD. 

  • Au cours du premier trimestre 2014, près de 2 millions de personnes dans plus de 190 pays ont « voté » pour leurs principales priorités de développement dans le cadre de l’enquête MY World. 
  • 300 000 personnes de plus ont participé à des dialogues sur les priorités nationales dans 88 pays, ainsi qu’à 11 consultations internationales sur des thèmes tels que la sécurité alimentaire et la gouvernance. 

Des efforts supplémentaires ont été déployés en direction des groupes rarement représentés dans les débats politiques internationaux, tels que les communautés indigènes, les enfants et les jeunes, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres, les entrepreneurs et les propriétaires de petites entreprises, les personnes déplacées, les personnes handicapées et les femmes. L’enquête, qui doit se poursuivre jusqu’en 2015, recueille des votes en ligne et par SMS. Des membres de plus de 700 organisations de la société civile ont également fait du porte-à-porte dans des régions reculées et des bidonvilles pour se rendre auprès des populations n’ayant pas accès aux technologies. 

Leurs préoccupations sont globalement claires et analogues et portent sur la réalisation des OMD, en prenant toutefois davantage en compte les enjeux actuels, à la fois complexes et interconnectés. Alors que les inégalités engendrent de la frustration partout dans le monde, les personnes interrogées réclament, entre autres priorités, l’accès à une éducation et à des soins de santé de meilleure qualité, un gouvernement honnête et plus à l’écoute des citoyens, et de meilleures opportunités d’emploi. 

Le PNUD intervient déjà sur beaucoup de ces fronts et joue un rôle moteur pour favoriser un développement plus durable et inclusif. En 2014, le Groupe de développement des Nations Unies, qui rassemble 32 organismes des Nations Unies, a lancé sous la houlette du PNUD des consultations dans plus de 50 pays sur les modalités de mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015. Les obstacles sont de mieux en mieux définis, et la prochaine étape consistera à déterminer les approches les plus efficaces pour en venir à bout, notamment en continuant d’impliquer les populations.

Pour plus d'information, veuillez nous contacter.

Nos histoires

image

Prise de conscience au Rwanda

Pasteur dans le nord du Rwanda, Emmanuel  s’était toujours cru un mari modèle, jusqu’ à ce qu’un jour, après avoir participé à un programme de sensibilisation à la violence sexospécifique dans sa communauté, il se rende compte qu’il en allait tout autrement et qu’il avait même été, envers sa fePlus

image

Préservation de la culture et protection des villageois à Fidji

Tai Butani est la seule habitante du village de Lomawai qui continue à extraire le sel de l’eau des mangroves comme cela s’est fait pendant des générations. Lomawai, situé sur l’île de Fidji, est connu pour sa production de sel traditionnelle.  Le Programme de microfinancements du Fonds mondialPlus

image

Pérou : améliorer les cuisinières et l’accès à l’énergie

Cuisiner au feu de bois a toujours été pénible pour Pilar Valladolid, âgé de 48 ans. Sa fille de huit ans, Pamela, l’aide dans cette tâche. Elles doivent parcourir plus de huit kilomètres à pied pour aller chercher le bois qui servira à la cuisson des aliments, tout comme Pilar le faisait avec sa mèPlus

image

RD Congo : se reconstruire grâce aux centres communautaires

Les conflits entre groupes armés font rage dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis la fin des années 1990. La situation humanitaire et la sécurité y sont très préoccupantes, avec des attaques répétées contre les civils, des violences sexuelles et le 
recrutement d’enfants soldPlus

image

Renforcement de l’éducation dans les langues autochtones

Il est 8h30 dans le village de Matiranga, situé au Bangladesh dans la région des Collines de Chittagong; la journée scolaire est sur le point de commencer. Cette région est l’une des plus diverses du pays, comptant environ 1,5 million d’habitants et de nombreuses communautés autochtones distinctes. Plus