Programme de développement post-2015


Marta Vieira da Silva, Ambassadeur de bonne volonté du PNUD, fait la promotion de la campagne My World 2015.

Le PNUD a entamé une conversation mondiale sans précédent grâce à laquelle tous les citoyens peuvent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, après l'échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000.

Cette conversation mondiale s'appuie sur les besoins, l'expérience et l'expertise des citoyens de la planète:

  • Dans près de 100 pays, des groupes de citoyens appuyés par l'ONU organisent des conférences et des ateliers pour déterminer ce qui doit être inclus dans le prochain programme mondial de développement.
  • Des milliers de personnes, y compris des experts internationaux, participent en personne ou en ligne à ces consultations thématiques mondiales sur la manière d'intégrer les onze points suivants à l'agenda post-2015: les inégalités, la santé, l'éducation, la croissance et l'emploi, l'environnement, la gouvernance, les conflits et la sécurité, la dynamique des populations, la faim, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'énergie et l'eau.
  • My World, une enquête mondiale disponible en 10 langues, invite les gens à voter pour six des 16 priorités qui devraient faire partie du prochain programme de développement.

Le PNUD et ses partenaires du Groupe de développement des Nations Unies, qui réunit 32 fonds et programmes des Nations Unies, s'assurent que des acteurs variés et représentant divers milieux participent aux discussions, y compris les entreprises du secteur privé ainsi que tous les les niveaux du gouvernement ainsi que les groupes les plus vulnérables dont les femmes, les jeunes et les personnes handicapées.

Les résultats de cette conversation mondiale donneront un aperçu de ce que les citoyens de la planète attendent du prochain programme de développement. Son analyse alimenteront le travail du Groupe de haut niveau de personnalités éminentes sur le programme de développement post-2015, mis en place par le Secrétaire général Ban Ki-moon, ainsi que le processus multilatéral formel. Les données recueillies seront mises à la disposition du public plus tard cette année.

Les bureaux de pays et les partenaires peuvent nous contacter pour des questions ou des consultations.

Nos histoires

image

Renforcement de l’éducation dans les langues autochtones

Il est 8h30 dans le village de Matiranga, situé au Bangladesh dans la région des Collines de Chittagong; la journée scolaire est sur le point de commencer. Cette région est l’une des plus diverses du pays, comptant environ 1,5 million d’habitants et de nombreuses communautés autochtones distinctes. Plus

image

Rwanda : augmenter les revenus grâce au nettoyage et au recyclage

Par Nausicaa Habimana Kantengwa Les conditions de vie d’Edith, Eugénie et Vestine, trois habitantes de Kigali, la capitale du Rwanda, se sont considérablement améliorées depuis qu’elles ont rejoint une association locale qui vient en aide aux personnes vulnérables pour leur permettre de quitter la r Plus

image

Salvador : les femmes mènent la prévention contre le VIH/sida

Parler de sexualité au Salvador est un tabou, en particulier dans les zones rurales où l'accès à l'information et à l'éducation est limité. Angélica Méndez a 33 ans et réside dans le canton d’El Flor à Metapán dans le nord du pays. Elle illustre ce tabou par un exemple : « Une dame vient me tro Plus

image

Soudan du Sud : sensibilisation et lutte contre la stigmatisation au VIH

Enceinte et malade, Alice* s’est rendue à une consultation à l'hôpital où elle a appris, après examen, qu'elle avait le VIH et la tuberculose. Veuve depuis peu, elle a dû laisser ses 4 jeunes enfants à la garde de son père mais, après trois mois d'hospitalisation, elle se porte mieux et a retrouvé s Plus

image

Soudan du Sud: Fozia contrecarre le VIH

Affaiblie et incapable de marcher, Fozia Bullen, du village de Nagbaka, avait perdu tout espoir en arrivant à l’hôpital de Maridi, une ville située non loin de la frontière avec la République Démocratique du Congo. Son médecin lui avait annoncé qu’elle avait atteint un stade aigu de la maladie, ave Plus