Programme de développement post-2015


Marta Vieira da Silva, Ambassadeur de bonne volonté du PNUD, fait la promotion de la campagne My World 2015.

Le PNUD a entamé une conversation mondiale sans précédent grâce à laquelle tous les citoyens peuvent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, après l'échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000.

Cette conversation mondiale s'appuie sur les besoins, l'expérience et l'expertise des citoyens de la planète:

  • Dans près de 100 pays, des groupes de citoyens appuyés par l'ONU organisent des conférences et des ateliers pour déterminer ce qui doit être inclus dans le prochain programme mondial de développement.
  • Des milliers de personnes, y compris des experts internationaux, participent en personne ou en ligne à ces consultations thématiques mondiales sur la manière d'intégrer les onze points suivants à l'agenda post-2015: les inégalités, la santé, l'éducation, la croissance et l'emploi, l'environnement, la gouvernance, les conflits et la sécurité, la dynamique des populations, la faim, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'énergie et l'eau.
  • My World, une enquête mondiale disponible en 10 langues, invite les gens à voter pour six des 16 priorités qui devraient faire partie du prochain programme de développement.

Le PNUD et ses partenaires du Groupe de développement des Nations Unies, qui réunit 32 fonds et programmes des Nations Unies, s'assurent que des acteurs variés et représentant divers milieux participent aux discussions, y compris les entreprises du secteur privé ainsi que tous les les niveaux du gouvernement ainsi que les groupes les plus vulnérables dont les femmes, les jeunes et les personnes handicapées.

Les résultats de cette conversation mondiale donneront un aperçu de ce que les citoyens de la planète attendent du prochain programme de développement. Son analyse alimenteront le travail du Groupe de haut niveau de personnalités éminentes sur le programme de développement post-2015, mis en place par le Secrétaire général Ban Ki-moon, ainsi que le processus multilatéral formel. Les données recueillies seront mises à la disposition du public plus tard cette année.

Les bureaux de pays et les partenaires peuvent nous contacter pour des questions ou des consultations.

Nos histoires

image

La Chine se reconstruit de manière durable

par Zhang Wei Avant le séisme qui a dévasté Wenchuan, dans le sud-ouest de la Chine, le 12 mai 2008, Qing Liehua, âgé de 62 ans, tirait sa principale source de revenus de l’élevage de poules. Mais lorsque le tremblement de terre a détruit sa maison, dans le village de Qinghe (province du Sichuan), i Plus

image

La Sierra Leone s'attaque au chômage des jeunes

L’histoire d’Umaru Kargbo, qui vit à Makeni, à 180 km de la capitale de Sierra Léone, Freetown, est celle d’une vie marquée par la résilience et la volonté d’échapper à la pauvreté. À dix ans, il a attrapé la polio, une maladie virale infectieuse grave qui frappe beaucoup d’enfants en Sierra Leone Plus

image

Laos : diversifier les cultures pour s'adapter au changement climatique

Pour les habitants de Kioutaloun, un village niché dans les hautes montagnes au nord de la République démocratique populaire lao, le changement climatique survenu au cours des cinq dernières années  présente des défis considérables. Avec des saisons de pluie plus courtes mais intenses, suivies Plus

image

Le Niger encourage l'entreprenariat des femmes vivant avec le VIH

Le quotidien de S.O.* ressemble à celui de beaucoup d'autres femmes au Niger. Mais cette femme séropositive de 43 ans et mère de 6 enfants revient de loin. En 2004, elle découvre qu'elle est séropositive. « C'est comme si le ciel m'était tombe sur la tête », raconte-t-elle, la voix chargée d'émotio Plus

image

Le microfinancement aide les ménages en Cisjordanie et à Gaza à sortir de la pauvreté

À Jérusalem-Est, lancer son entreprise alors qu’on est presque sans ressources relève de la gageure, surtout pour une femme. Pour Inayat Nageeb, ménagère et mère de trois fils et de deux filles, la vie n’a jamais été facile. Son mari travaille comme garde dans une mosquée, avec un salaire mensuel d’ Plus