6 Améliorer la santé maternelle

Où en sommes-nous?

Il reste encore beaucoup à faire pour réduire la mortalité maternelle.

La pauvreté et l'absence d'éducation perpétuent des taux de natalité élevés chez les adolescentes. Des financement et une planification familiale inadéquats sont un échec majeur à l'accomplissement des engagements pour améliorer la santé reproductive des femmes.

Taux de mortalité maternelle, 1990 et 2013 (décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, femmes 15-49 ans).
(Source : Rapport 2014 sur les Objectifs du Millénaire pour le développement )

Bar Chart
  • En 2013, dans le monde, près de 300 000 femmes sont mortes de complications dues ou aggravées par la grossesse et l’accouchement.
  • Dans les régions en développement, la proportion d’accouchements assistés par un personnel soignant qualifié a augmenté de 56 à 68 % entre 1990 et 2012.
  • En 2012, 40 millions d’accouchements dans les régions en développement n’étaient pas assistés par un personnel soignant qualifié; plus de 32 millions de ces accouchements ont eu lieu dans des zones rurales.
  • 52 % des femmes enceintes ont reçu au moins quatre visites de soins prénatals durant leur grossesse en 2012, soit une augmentation de 37 % par rapport à 1990.

Lire le Rapport 2014 sur les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Nos histoires

1.3 années
jusque
2015

1990 2015
Cibles
  1. Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle.
    • Taux de mortalité maternelle.
    • Proportion d'accouchements assistés par du personnel de santé qualifié.
  2. Rendre l'accès à la médecine procréative universel d'ici à 2015.
    • Taux de contraception
    • Taux de natalité parmi les adolescentes
    • Couverture des soins prénataux (au moins une visite et au moins quatre visites)
    • Besoins non satisfaits en matière de planification familiale